Magazine France

Christian Estrosi en bras de fer avec Bernard Accoyer

Publié le 16 février 2009 par Exprimeo
A la sortie de la visite présidentielle à Val d'Isère, seules deux candidatures semblaient connues du Chef de l'Etat pour les JO 2018 : Nice et Annecy. Grenoble et Pelvoux n'ont pas du apprécier les remarques présidentielles tant leurs noms étaient rarement cités face à Nice et, dans une moindre mesure, Annecy. Et pourtant, il y a une autre décision qui mérite une attention : la candidature de la France pour l'euro 2016 de football. Bernard Laporte s'est officiellement engagé pour la réussite de ce challenge. Avec la logique de fait de "justice répartitive" qui anime les choix des grandes compétitions sportives, il parait difficile d'imaginer la France organisant deux compétitions de ce type à deux ans d'écart ? Il est vrai que, pour 2018, la candidature de Munich parait tellement forte ...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte