Magazine Beauté

Cosmetofood : la beauté vient aussi de l'interieur

Publié le 16 février 2009 par (dé)maquillages @demaquillages

Cosmetofood beauté vient aussi l'interieur
Gélules pour bronzage sublime, comprimés pour chevelure de rêve, décoction pour jambes fines… Les compléments alimentaires sont entrés dans nos habitudes beauté. Mais contrairement aux produits topiques, ils ne sont pas très agréable à utiliser. Aucune sensorialité, aucun plaisir. « Il faut souffrir pour être belle », nous dit-on. On se force donc à avaler chaque matin des pilules qui ont du mal à passer ou des tisanes tellement mauvaises qu’on doit se boucher le nez. Enfin, plus pour longtemps… La cosmétofood, vous connaissez?
La cosmétofood, c’est le monde merveilleux des compléments alimentaires qui ressemblent à de la nourriture : yaourt à la vitamine E, jus de fruits aux polyphénols antioxydants, chocolat aux oméga 3… Avec à la clé la promesse d’une peau plus jeune, moins ridée, mieux hydratée… et surtout du plaisir à l’utilisation.
Née au Japon dans les 80’s où elle correspond à 2 % des nouveautés cosmétiques lancées chaque année, la cosmétofood se développe maintenant en France. Selon le cabinet d'études Kline, elle représente déjà un marché mondial de 1,5 milliard de dollars et devrait connaître une croissance annuelle de plus de 11 % jusqu'en 2012. Car, de plus en plus, dans l’esprit des consommateurs, une alimentation saine est synonyme de beauté : pour 47 % des personnes interrogées, la première chose à faire pour être beau, c’est « manger sainement ».
La cosmétofood, ça peut être du grand n’importe quoi : les chamallows Eiwa au collagène qui vous promettent des lèvres pulpeuses, le chewing-gum Bust Up qui vous garantit de gagner une taille de soutien-gorge, la boisson Collalift qui permettrait d'éviter les piqûres de Botox et les bonbons Fuwarinka qui certifient… une bonne odeur corporelle ! Ne nous réjouissons pas, la plupart du temps ces allégations ne sont que du marketing. Illustration : en 2006, la marque américaine Borba a lancé une barre de chocolat anti-acné. Si la commercialisation de ces tablettes n’a pas duré bien longtemps, c’est avant tout parce qu’il s’agissait d’une opération de communication tout à fait assumée…
En France, comme d’habitude, on est plus sérieux. La plupart de ces produits estampillés cosmétofood ont un positionnement un peu moins abracadabrant et apporteraient un réel bénéfice. Quoique… Je demande quand même à voir les études cliniques.
Quelques nouveautés à essayer :
*** Une marmelade acidulée
Des petites capsules qui ressemblent aux unidoses de confiture que l’on nous sert dans l’avion. A diluer dans de l’eau chaude pour obtenir une infusion riche en vitamine C et antioxydants. Au bon goût de yuza, un agrume coréen. Avec pulpe, et déjà sucrée. Délicieux, sincèrement ! Yuza Sorbet Beau Thé, de Erborian (notez le jeu de mots), au Bon Marché, au Beauty Monop’ et chez Douglas, à partir de mars 2009.
*** Des bonbons gourmands
Je les ai découverts au dernier salon Beyond Beauty. Sans sucre, ces petites boules de gomme colorées sont belges et ont chacune une indication : au guarana pour le tonus, au fucus pour la silhouette, au fenouil pour la digestion, au curcuma pour la jeunesse de la peau… C’est plutôt bon, donc attention à ne pas les laisser à portée de main des enfants ! Perles d’acacia Need Natura, en pharmacie.

*** Une eau branchée
Une eau de source allemande dans un Tetrapak stylé, riche en silicium. Qui nous rendrait plus belles… Perso, je suis sceptique…
Daily Beauty To Go, en vente au Bar à Eaux de Colette, bien évidemment (5 € les 500 ml quand même).

La cosmétofood semble donc avoir un bel avenir devant elle. Un petit bémol cependant : Danone arrêtera le 1er mars la vente en France d’Essensis, le premier yaourt aux propriétés cosmétiques, commercialisé depuis 2007. Malgré un lancement à grands renforts de publicité, les ventes de ce produit se sont vite effondrées. Trop sucré, trop cher. Pas assez crédible ? Bref, encore une fois, la France fait office d’exception culturelle et se laisse séduire par la cosmétofood bien moins rapidement que ses amis occidentaux...
Cosmetofood beauté vient aussi l'interieur
Liens :

www.getsuplitolgum.com - http://collalift.com - http://fuwarinka.jp - www.getbustupgum.com - www.borba.com - www.erborian.com - www.need-natura.beSources :Ipsos Marketing Research 2007 - www.klinegroup.com - www.premiumbeautynews.com - www.quechoisir.org


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


(dé)maquillages 7145 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte