Magazine

Yallaaaaahhhhh!

Publié le 16 février 2009 par Julie Bbg
ben.jpg

Bon alors les copains, c'est bon? Vous avez du soleil dans le cul coeur, tout-ça-tout-ça?
Toujours pas envie de gerber après tous ces élans d'amour dégoulinant? Moi si, un peu quand même, mais réflexion faite je me dis que c'est surtout du aux fabulous breuvages ingurgités ce week-end.

Ce week-end.... parlons-en, tiens!

Ho non, point de racontages de fêtes et autres rigolades ennivrantes, entrons dans le vif du sujet, c'est que j'ai failli crever moi ce week-end les gars!

Wouuuhouuu ... non mais vous vous rendez compte un peu?

Oh!

Wake-up quoi!

Des louanges, je veux des louanges, des "je t'aime", des "comment aurait-on fait sans toi", je veux être plainte, et je veux qu'on retrouve les connards qui ont failli flinguer la vie de ma fille en m'envoyant au cimetière, bande de gros malades!

Un incident en bagnole samedi vers 5h du mat', incident qui m'a désaoulé direct et qui a renforcé mon envie de ne rien regretter dans le cas où tout devait s'arrêter d'un coup. Parole de moi, c'était un truc de fou et je me dois de rendre hommage à mon homme qui maitrise le volant aussi bien que ses doigts.... (oh ça va, depuis le temps vous devriez le savoir que je suis rien qu'une petite obsédée).

Donc ravie d'être en vie, ravie de pouvoir continuer à vous conter fleurette ici-même, ravie qu'il pleuve, qu'il fasse beau, ou qu'il vente... ravie de bosser, de danser, de n'avoir souvent que 4 ans d'âge mental... ravie de pouvoir continuer à mettre de jolies shoes, ravie d'être dans mon chez moi au chaud et bien safe... ravie de cancanner sur l'économie de marché et le développement durable (private joke to Anne) (je sais c'est naze, mais merde quoi, I'm alive les cocos, pincez-moi)... ravie de tellement de choses que j'en reviens pas moi-même d'avoir le cul autant bordé de nouilles...

Vous avez pigé le topo, j'ai eu chaud et j'ai eu peur, et tout, absolument tout, a une saveur particulière, un goût d'exclusivité et de grand luxe depuis cet instant, plus fort qu'un concentré de capsaïcine qui aurait eu le pouvoir exaltant de bien remettre les idées en place.

Pour le coup, je vous aime encore plus les loulous.... vous les lecteurs anonymes, mais aussi vous qui divaguez sec dans les commentaires, sans oublier ceusses et celles qui ont sauté dans ma vie comme par magie pour devenir de vrais potes and potesses, et puis tenez je suis tellement en joie que j'ai bien envie d'aimer aussi ceux qui ne viennent pas non plus me lire. C'est dire...

Bon Mardi, kiffez bien... et je finis avec ce tube de 98 qui à l'époque m'a cassé les oreilles becoz' un peu tristoune pour qui comprend l'arabe, mais là, comme ça, comme par enchantement, j'ai bien envie de mettre à fond et de l'accompagner d'un déhanchement ravageur. (Oué, genre).

Alors, who's in?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Julie Bbg 185 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte