Magazine France

Supprimer la taxe professionnelle pour stopper les délocalisations

Publié le 16 février 2009 par Rebus

 C'est la dernière trouvaille en date, en guise de justification improbable, de François Fillon.

 Le fantôme de la Sarthe esayait donc aujourd'hui de justifier la lubie du nanoprésident en l'emballant de vagues considérations économiques tout en  certifiant, croix de bois, croix de fer, que les pertes de recettes, qui inquiètent tant les communes, seraient compensées.

L'homme à la mèche impeccable, après avoir martelé son credo, eut alors une phrase que nombre de journalistes/courtisans n'arrivent toujours pas à comprendre. Certains en effet affirment avoir entendu Fillon, sotto voce, dire "Ouille, ça brûle".

La seule justification de cette suppression est le désir de plaire au Medef. La lutte contre les délocalisations , euh, à moins d'aligner les salaires français sur les salaires chinoix ou autres, faut arrêter.

La compensation des recettes, vu le manque à gagner -à moins que l'on ne crée un nouvel impot, transférant donc les charges de l'entreprise aux contribuables et collectivités- relève, soit de la méthode Coué, soit de l'arnaque pure et simple

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Rebus 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte