Magazine Poésie

peu .

Par Plouf

Je n'ai plus que les mots pour vivre dans ce monde,
Moi qui ait peu vécu ni fait la mappemonde,
J'avais envie de dire, crier mes sentiments
Sur ce grand marché de la toile en fusion!
Immobile à la vie dans mes journées profondes,
Je fuis mes souvenirs , les sourire Joconde,
Pour me ressourcer des oeuvres de galère,
De mes vingt ans passés aux démons de la chaire!
Dernier représentant d'un passé peu loufoque,
Je me suis inventé, un monde de breloques...
Et là je vagabonde, âme despérée,
Sur le fil du temps , funambule amputé!
Parfois je desespère de manque de colère,
Sur cet air du temps et ces temps de misère,
Et juste un coup de gueule, écorche bien pensant,
Je m'en reviens alors sur mes précieux tourments!
Là je n'ai plus la force , d'aller dans ce voyage,
J'ai pu papilloné sur d'autres alogorythmes,
Pensant me ressourcer et retrouvrer mon ryhtme,
Je me suis affaissé comme à la fin de l'âge!
Pardonne moi lecteur de ces égarements
Je n'en ai plus la force et je n'ai plus le temps;
Si tu ne veux me lire tu m'en vois désolé,
J'aurai voulu te dire, tout au moins d'essayer!
Je m'en remets à toi Ô toi mon créateur,
Pour qui j'ai effacé de ma vie tout bonheur,
Aide moi pour écrire encore quelques pages
De l'amour que je vis et qui sont d'un autre âge!
Car j'aime tout de toi, et le bonheur immense,
D'étudier le Qoran, expie mon insouciance,
J'ai de ma conversion une compagne de vie,
Qui me porte vers toi et me ramène au nid


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Plouf 112 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines