Magazine Politique

Vrac x 5

Publié le 17 février 2009 par Karedig @Karedig_GA
 
I. Wasabi
Luc Besson a publié une tribune dans Le Monde contre le piratage des films sur Internet. En la lisant je craignais que le ciel ne me tombe sur la tête. C'est que voyez-vous, j'ai sur la question des droits d'auteurs des œuvres numérisées une attitude balancée (un atavisme centriste sans doute) et j'aurais aimé lire un contrepoint ciselé à l'or fin, du travail de dentelière. Luc Besson est un avocat à rebours, d'une part parce que c'est lui qui devrait nous payer pour regarder ses films, d'autre part parce que ses arguments sont comme ses synopsis, lourds, approximatifs et sommaires. Aussitôt Maitre Eolas s'est fait un malin plaisir de lui faire un cours de droit sur son blog. Pour autant, la charge de Besson a fait une victime : le site BeeMotion, montré du doigt, a aussitôt fermé (sur injonction de Free). Et comme Besson lance un débat mais n'aime pas débattre il a fermé dans la foulée son profil sur Facebook. Il aurait dû commencer par là...
II. Six feet under
Le procès d'Yvan Colonna par-ci, la libération anticipée de Jean-Charles Marchiani par-là, la préventive de Julien Coupat en prime... on parle toujours des mêmes, et alors les Tibéri ils sentent le pâté ?
III. Besancenotte
J'ai entendu aujourd'hui pour la première fois la nouvelle porte-parole de Lutte Ouvrière, Nathalie Arthaud. Arlette, une institution,  est rangée des voitures, maintenant LO a choisi une jeune fille à la voix douce pour faire concurrence au poupin Besancenot. Une voix douce et une expression brute de décoffrage, avec le même ton que si elle vous demandait d'acheter un paquet de fraises Tagada, elle vous annonce que ce serait bien de mettre le pays à feu et à sang.
IV. Mot du jour
Comme il y a des airs de musique qui vous reviennent soudainement à l'esprit et ne vous quittent plus, il y a des mots qui resurgissent comme ça, sans que l'on comprenne pourquoi nos neurones se réveillent ainsi. Soudainement donc, je me mets à penser à l'eau régale. Une jolie expression que cette eau "royale" qui fait songer à Louis XIV buvant son eau minérale, loin, bien loin de ce mélange infernal d'acides pour dissoudre les métaux précieux. L'eau régale, je m'en régale encore...

V. Cinq
Pourquoi voudriez-vous que les posts en cinq points n'en fissent point quatre ?
 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Karedig 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines