Magazine Asie

Rencontre avec la Divinite du Riz

Publié le 17 février 2009 par Bayashi_pascal

Ou l'on decouvrira que le Bayashi dans ces contrees lointaines a une vie remplie de mysteres ou se dechainent les forces mystiques des Kamis

Les trois heures precedentes avaient ete difficiles. Meme si l'habitude cree un aveuglement salvateur, les reflux gastriques multicolores, lorsqu'ils sont agrementes de morceaux qui collent aux murs, vous vident de toute energie et vous epuise a coup d'interminables brossages, grattages, lessivages.
L'estomac reclamait donc a grands cris sa ration, de preference volumineuse et dense. Et l'esprit exigeait evasion. La meilleure solution dans ce cas la, 王将 (oushou). Un chuuka-ryouri en face de la gare qui a l'air de vouloir cacher le succes phenomenal de la chaine dont il fait partie derriere une devanture minuscule ressemblant a un vulgaire marchand de bentou take-out. Mais le connaisseur sait qu'il y a bien plus a y trouver.
A l'interieur, alignee de vieilles tables en bois au vernis un peu passe et banquettes de cuir noir dans une ambiance tamisee. Aux murs, des gigantesques fresques en bois sculpte racontent batailles de dragons dans les cieux, chevauchees de pur sang dans les plaines. En face les flammes s'echappent des fourneaux au rythme des commandes de yakisoba, gyozas, yakimeshi, et menu B. Je n'ai jamais trouve trace du menu A, pas plus que d'un C, D, etc... Sans chercher le pourquoi du comment, je passe ma commande de nouilles sautees, que la vieille serveuse hele moitie en chinois moitie en japonais aux deux cuistots.

DVC00004

Elle me sert immediatement une petite soupe et un enorme bol de riz, qui accompagnent par defaut n'importe quelle commande. Je les attaque sans attendre la suite.
Alors que la satiete commence a faire effet sur l'estomac et que l'esprit divague tranquillement sans direction vraiment precise, j'ai le regard attire par mon bol de riz. "Tiens c'est quoi ce truc qui brille dans mon riz ?"

DVC00003

Je me colle le nez dessus, et pour le coup le souvenir des trois heures precedentes disparait immediatement. Au milieu du reste de riz, un grain, un seul, chatoyait de lumiere ! Il irradiait tout le reste du bol ! "Mais qu'est ce que c'est que ce truc !!" Le Kami (dieu) du Riz descendu dans mon bol pour me reconforter ? Je n'en demandais pas temps ! Bon j'aimerai bien finir mon bol aussi, c'est que j'ai pas tant de temps que ca avant de redescendre des cieux divins vers la crasse de l'ordinaire. Manger une divinite, c'est un coup a s'attirer des ennuis, mais en meme temps pas finir son bol de riz y'a rien de mieux pour facher l'esprit des ancetres. Me v'la bien embete ! Je jette un oeil aux dragons derriere, "vous vous t'nz a carreaux hein !", et scroumtch bye bye la divinite.
Pas de sensations bizarres, pas de terrassement par la foudre, d'attaque par un grain de riz geant, de transformation du cuistot en zombie vengeur. Les clients de l'apres midi n'ont pas eu l'air non plus de me trouver bizarre. Enfin pas plus que d'habitude quoi...  Au moins je suis rentre a l'hotel avec un grand sourire en pensant a l'article debile que j'allais pouvoir en tirer pour le blog ;-)

Pour ceux qui aiment le rationnel, il y a une explication, j'ai pu reproduire le phenomene une autre fois pour prendre les photos de cet article. Pour ceux qui aiment les devinettes, je vous laisse vous exprimer en commentaire et je donnerai la reponse dans quelques jours. ;-)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bayashi_pascal 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte