Magazine

Test ADN en prévision

Publié le 17 février 2009 par Angelita

Cet homme, Eric Besson, a fait un bond de 5 points dans les sondages comme ministre de l’immigration mais les Français pensent à quoi. Ils me font franchement peur. Les prochains candidats aux Présidentielles nommés Sarkozy (et oui Nicolas et son fils Jean, ce dernier est préparé en coulisses pour reprendre le flambeau paternel et créer une dynastie) vont-ils être encore élus sur un programme de sécurité ?

Eric Besson n’a aucun état d’âme et juge cette période de crise économique comme “excitante”. Je ne comprends pas, mais lui n’a aucun problème de revenus. Rama Yade a demandé à son collège de faire très attention et de faire en sorte que les immigrés soient protégés et qu’ils ne risquent pas leur vie en dénonçant les passeurs car cela voudrait dire que le but recherché ne serait pas atteint.

Il estime que le peuple comprend sa circulaire signée la semaine dernière et que seules les élites tordues parlent de délation. Personnellement, je fais partie de ce peuple, comme il le nomme, mais je suis citoyenne, ne faisant partie d’aucune élite et ce n’est pas pour cela que j’ai les idées tordues car je juge sa circulaire contraire au droit républicain et aux Droits de l’Homme.

Il s’est rendu en Grande Bretagne pour se renseigner sur les tests ADN, pour les appliquer en France en matière d’immigration, mais surtout comment appliquer ces tests en France sans que cela ne fasse aucune vague (à part en catimini, je ne vois pas comment). La loi est votée depuis 2007 mais l’expérimentation s’achève fin 2009. Il a toutefois aucun aval du Président ou du Premier Ministre. Quitte à ce qu’il se fasse désavouer, il n’y a qu’un pas. Il n’a peut-être pas compris qu’il ne doit avoir aucune initiative mais cela nous permettra de ne plus le voir.

Rama Yade

(c) Reuters

Vigilance

“Il faut faire très attention à ce que ceux qui prennent le risque (…) de dénoncer des passeurs se trouvent dans une situation où ils risquent leur vie”, a mis en garde la secrétaire d’Etat, interrogée sur Canal+. “Il faut faire très attention à ça, parce que ça veut dire que le but ne serait pas atteint”.
“Quand on est secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme on ne peut pas regarder certaines mesures avec les yeux de Chimène, il y a toujours une certaine vigilance que j’observe”, a expliqué Rama Yade pour justifier son commentaire.
Elle s’est par ailleurs dit “heureuse” de ce qu’Eric Besson ait rejeté le terme “délation” pour parler de son dispositif. “C’est très important de faire attention aux mots pour éviter de jeter de l’huile sur le feu”, a-t-elle observé. (AP)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Angelita 404 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte