Magazine

Téléphonie

Publié le 17 février 2009 par Dunia

Pages blanches

Des secrets publics

Dans les répertoires de mes téléphones, j’ai programmé le numéro du vétérinaire qui s’occupe de ma mini-ménagerie mais pas celui de mon médecin. Ce matin, sachant que mon inhalateur de Sérétide* ne contient plus que 12 jets -en ce moment 6 jours de prises- et que j’arrive au bout du Ventolin* alors que ma dernière ordonnance valable s’achevait au 20 janvier, j’ai cherché le numéro de mon médecin par internet, dans les pages blanches de l’annuaire suisse, afin qu’il me la renouvelle. En 10 secondes j’avais trois numéros arrivant à son cabinet. J’ai appelé le premier. A ma grande surprise, ce grand surbooké hyper-actif, qui travaille 12 heures par jour sans vraiment prendre de pause ni pouvoir se passer des services de sa secrétaire, a répondu lui-même.

-Bonjour! C’est madame Miralles. Je vous téléphone afin que vous me renouveliez mon ordonnance de Ventolin et de Sérétide qui est arrivée à échéance.

Au bout du fil j’ai entendu un soupir contrarié.

-Je suis en consultation. Je vous passe mon assistante.

-Oui, volontiers.

-A propos, comment avez-vous obtenu mon numéro secret?

-Votre numéro secret?

-Oui ce numéro, je ne le donne qu’à quelques rares personnes. Ce n’est pas la ligne qu’on utilise normalement pour obtenir un rendez-vous ou une ordonnance.

-Ah ben je peux vous affirmer que votre numéro secret n’est pas secret du tout. Je l’ai trouvé par internet.

-Ce numéro apparaît sur le net? Vous avez cherché sous Cabinet du Dr. Jean Carioca Dupont?*

Effectivement, d’habitude je cherchais dans les pages jaunes de la ville sous cabinet médical et Dr. Jean Carioca Dupont. Par cette voie-là je ne trouvais que le numéro qui arrive à son secrétariat. Mais comme je déteste téléphoner chez mon médecin -suis un peu phobique avec les blouses blanches- ce matin je ne me suis pas cassée le fessier. Sachant que Carioca est un nom peu répandu dans le coin, j’ai fait au plus simple.

-Ben… dans les pages blanches de la Chaux-de-Fonds j’ai introduit Carioca. Trois numéros ce sont affichés et celui-ci sortait en premier!

-QUOI! EN PLUS CE NUMERO APPARAÎT EN PREMIER SUR LE NET? Ohhhh! Mais je suis pas content! Je suis même très contrarié!

Je l’ai entendu appeler son assistante, d’un ton agacé, afin qu’elle règle ce problème au plus vite. Ensuite, au point ou il en était, il a aimablement pris le temps de me demander comment j’allais et s’est occupé personnellement de mon ordonnance.

C’est bête mais la mésaventure de mon médecin m’a beaucoup amusée, même si franchement elle a de quoi inquiéter un tantinet.

*Sérétide: mais oui, ce médicament contre l’asthme, aux allures anodines, dont ma vie dépend même si je peine à admettre que ma vie puisse dépendre d’un aérosol. D’ailleurs je ne me considère pas comme malade. Il n’y a que quand je fais une crise que je me souviens que je souffre d’une maladie qui tue encore en occident. Si je parle autant de mes maux sur ce blog, c’est précisément pour ne pas entrer dans le déni.

*Ventolin: idem que pour le Sérétide.

*Dr. Jean Carioca Dupont: nom fictif naturellement

17209telephone.1234869256.jpg

Titre: Secret mal gardé.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dunia 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog