Magazine Autres sports

Si les chevaux pouvaient parler#1: Prince

Publié le 17 février 2009 par Pierreristic

Je m’appelle Prince, je suis un jeune frison de 4 ans. J’ai passé ma vie chez mon naisseur, jusqu’à ce qu’il lui prenne l’idée de me faire passer le concours des étalons en Hollande pour lequel hélas je n’est pas été sélectionné faute d’avoir du jus de chaussette en guise de semence. Cela m’a valu d’être expédié sans plus de ménagement que cela dans un élevage en France. J’y suis resté 3 semaines à peine après quoi je me suis retrouvé dans une autre région avec beaucoup plus de voitures, de maison, de chevaux de gens (RP). Et j’ai fait la connaissance de celle qui allait être ma propriétaire: une grande toujours affolée et qui se plaignait sans cesse de ma petite taille et de son regretté frison qu’elle n’avait pas pu garder pour des raisons vétérinaire. J’ai eu l’étrange sentiment d’être un bouche trou, une sorte de pis aller.

Je commence tout juste a prendre mes marques que je suis envoyé en clinique vétérinaire pour une intervention douloureuse: une castration. Est ce  donc ça l’homme? Le bipède est donc uniquement source de déménagement et de désagréments voire de douleurs physiques?

Un mois plus tard, on me colle une selle sur le dos et l’on m’apprend à grand renfort de coups dans les flans que je dois avancer avec un bipède qui pèse son poids sur le dos. Comme si c’était chose facile! La grande -la propriétaire- me demandant alternativement d’avancer et de freiner voire parfaitement simultanément. Que faire?

prince2 Si les chevaux pouvaient parler#1: Prince photo chevalJe dois reconnaitre que j’ai passé quelques semaines voire quelques mois dans l’incompréhension la plus totale de ma cavalière, au point de ne pas mettre une franche bonne volonté à faire ce qu’elle me demandait, voire même de faire preuve parfois d’une réelle mauvaise foi icon wink Si les chevaux pouvaient parler#1: Prince photo cheval Mauvaise foi  et mauvaise volonté qui me valurent le sobriquet de Simplet.

Les mois ont passé, et je dois reconnaitre que si ses qualités équestres ne sont toujours pas -loin s’en faut – au top, ses demandes ont le mérite d’être plus franches, plus claires pour moi. Aussi ai-je décidé depuis quelques temps d’y mettre du mien. Les choses se passent mieux de part et d’autres et si la compréhension n’est pas toujours au RV je dois reconnaitre que  les encouragements, les calins, l’affection, et les récompenses le sont toujours.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierreristic 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines