Magazine Politique

Comment paiera-t-il (paierons-nous) tout cela ?

Publié le 17 février 2009 par Gezale
« Réduire le personnel municipal dans les classes maternelles des moins de trois ans, transférer à la CASE (communauté d'agglomération Seine-Eure) du personnel municipal du service communication, augmenter les tarifs municipaux, faire payer aux enfants des communes voisines utilisateurs des services municipaux le prix coûtant….Franck Martin serait-il pris à la gorge pour ainsi renoncer à ce qu’il a appelé sa générosité d’antan ?
Et pourtant. Il envisage encore d’augmenter les impôts, seul le taux d’augmentation demeurant une surprise. Telles sont les quelques leçons qu’on peut tirer du dernier conseil municipal.
Ajoutons néanmoins qu’il ne veut renoncer à aucun de ses projets. A l’ordre du jour figuraient également une étude sur un rond-point à créer place du Champ de ville….dont le coût reste un mystère, l’entretien de la villa Calderon qui viendra grever les finances du CCAS, la réfection de l’école de musique…dont 80% des lots de travaux n’ont pu être attribués à défaut d’entreprises entrant dans les prix, la restructuration du Kolysée qui coûtera 2.9 millions d'euros (dont 1 million à la charge de la ville), la restructuration de l’école Jules Ferry dont le coût d’objectifs est de 6,9 millions d'euros soit 2,9 fois le prix de l’école de la Souris verte pour onze classes contre six dans le quartier des Acacias…
Comment paiera-t-il (paierons-nous) tout cela ? On a le droit de s’inquiéter sans être accusés d’outrance…ou se faire traiter de « braillards » par un maire qui ne supporte pas qu’on s’oppose à lui, fût-ce courtoisement ! »
Michel Doucet
conseiller municipal

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines