Magazine Bourse

Nouvelle escroquerie de 8 milliards de dollars

Publié le 17 février 2009 par Boursomax
Nouvelle escroquerie de 8 milliards de dollars Robert Allen Standford, milliardaire financier texan serait à l'origine d'une fraude massive de plus de 8 milliards de dollars à travers trois de ses sociétés de "fraude massive".
Selon la SEC, la société Stanford International Bank (SIB) aurait frauduleusement vendu pour quelques 8 milliards de dollars de certificats de dépôt, promettant aux investisseurs, une clientèle "exclusive" des rendements exceptionnels, à deux chiffres.
Or depuis quelques jours, il était devenu impossible pour cette clientèle "exclusive" de retirer le moindre cent de leur banque située dans le paradis fiscal d'Antigua aux Antilles.

La SEC (Securities and Exchange Commission - équivalent américain de l'AMF - Autorité des Marchés Financiers en France) a donc décidé de saisir un juge fédéral basé à dallas pour enquêter sur Robert Allen Stanford, la SIB et deux sociétés de conseil en investissement à son nom, Stanford Group Company et Stanford Capital Management.
Le juge Reed O Connor a également ordonné le rapatriement des fonds gelés (le cash restant) sur le sol des Etats Unis. Mais que restera t'il dans les caisses exactement des 50 milliards d'encours sous gestion revendiquées par la Banque ?
Ironie de l'histoire, la SIB avait annoncé il y a peu qu'elle n'était exposée "ni directement ni indirectement" à la fraude de Bernard Madoff.


Nouvelle escroquerie de 8 milliards de dollars Le site du groupe est toujours actif. Son slogan : Hard Work. Clear Vision. Value for the client.
La philosophie d'investissement aurait pu susciter l'interrogation :
"Notre stratége de diversification pour minimiser les effets de la volatilité du marché est sophistiquée. Nous recherchons la diversification globale sans relâche afin d'atteindre nos objectifs de retour sur investissement. Nous considérons avec un soin extrême toutes les classes d'actifs, les stratégies d'investissement, les secteurs et les régions du monde auquels la plupart des investisseurs n'ont aucun accès ou bien desquels ils ne recoivent que de rares informations. SIM a été développé d'abord et avant tout afin de minimiser le risque de perte d'un portefeuille."

Et c'est avec ce genre d'argumentation que quelques (dizaines/centaines) de benêts fortunés se sont fait plumer !

-> réagissez au sondage : va ton assister à de nouvelles affaires Madoff ?
inscrivez vous à la newsletter : www.boursomax.fr

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Boursomax 218 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines