Magazine

Sur les pas de Frédéric Bastiat

Publié le 17 février 2009 par Objectifliberte

Bastiat-houseL'immeuble ci contre, sis au centre de la fort belle ville de Bayonne, a vu naître l'un des économistes français parmi les plus enseignés dans le monde, sauf en France, Frédéric Bastiat, le 30 juin 1801. Au 7 rue Victor Hugo, précisément (j'ignore le nom de la rue à l'époque), une plaque rappelle à nos mémoires la naissance de ce géant de l'économie, dont nous rappellerons, entre autres, que les écrits furent à la base de la formation politique d'un certain Ronald Reagan. La Ville de Bayonne compte également une rue Frédéric Bastiat, non loin de là.

Le cercle Frédéric Bastiat, présidé par Jacques de Guénin, qui fit poser cette plaque lors de la commémoration du bicentenaire de la naissance du grand homme, se rappelle que la manifestation organisée alors fut perturbée par quelques membres de l'association ATTAC pour lequel le respect des opinions d'autrui ne semble pas être une priorité.

Loin d'une telle agitation, c'est donc jeudi dernier que je donnais une conférence sur la crise "pas à pas" pour le cercle. Pour la première fois, la conférence a eu lieu à Bayonne, dans les installations neuves du campus de la Nive, en centre ville, au sein des anciennes fortifications de Vauban. Tellement neuves que les pancartes de signalisations de l'amphi n'étaient pas encore posées ! Cela n'a pas empêché ceux qui ont cherché de trouver...

Pour le cercle, cette "relocalisation" correspondait à une volonté d'innover, après vingt ans de dîners débats dacquois d'une grande qualité, en proposant une seconde formule apte à toucher de nouveaux publics. Une association a les mêmes contraintes qu'une entreprise: innover pour accroître son influence, ou risquer de dépérir.

Selon les mots de Jacques de Guénin, "Pari gagné". Malgré les pancartes absentes, les inondations qui ont perturbé le trafic à Bayonne (et le pont sur la Nive qui a souffert, au point d'être coupé !), l'amphitéâtre était bien rempli, l'assistance pouvait être évaluée à 60-80 personnes au jugé, dont une part importante de nouveaux venus. Les questions posées furent parfois très pointues, et visiblement le discours a fait mouche, à en juger par les réactions d'après conférences. Il est vrai que les trublions d'ATTAC sus-mentionnés ne s'étaient pas déplacés, cette fois ci !

La vidéo de la conférence sera postée dès que possible sur le site du cercle, en attendant, jetez un oeil aux textes de 20 ans de dîners débats, tous sont de grande qualité.

Je remercie très vivement le cercle Bastiat, M. et Mme De Guénin et le docteur Cazenove pour leur accueil, et encourage vivement tous les landais, navarrais, basques et girondins à se rendre à Dax le 7 mars pour le prochain dîner débat où l'orateur sera Jean Louis Caccomo, professeur à l'université de Perpignan, qui évoquera l'avenir de l'université française.
------


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Objectifliberte 2968 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte