Magazine

Les frères de l’Ombre et leurs Plans Tordus !

Publié le 20 février 2009 par Hugues-André Serres

Les frères de l’Ombre et leurs Plans Tordus !

Vous devez savoir… Car il n’est plus permis d’ignorer les multiples visages de la maladie qui ronge la Terre. Il y a des forces à la surface de votre monde dont il n’est aujourd’hui plus admissible d’ignorer la présence. Il y a, depuis fort longtemps sur votre monde, un peuple d’être dont l’ego est comparable à un bloc de pierre non encore dégrossi. Ces êtres sont non seulement semblables à vous tous mais aussi vivent un peu en vous tous de par la puissance de leur psychisme. Ils sont issus des confins de votre univers, et la déstabilisation de leur sphère de vie les a contraints à s’incarner sous d’autres cieux pour parfaire leur évolution.

N‘en faites pas des démons venus réduire à néant l’humanité terrestre, voyez-les seulement comme des hommes qui ont un autre passé que le vôtre….. mais la même destination. Pour l’heure ils sont malades, ils souffrent d’orgueil, ils ont contracté le virus de la domination…. un virus qui n’a de prise que sur un terrain en vide d’amour, en manque de simplicité. Voilà pourquoi, certains d’entre vous ont plié devant lui et l’ont invité chez eux. Suite à des visions concernant des constructions en plein Alaska, il est répondu à D.M. - Ces visions rendent compte de l’implantation concrète de quelques recherches scientifiques menées depuis des décennies par les puissance du non-amour.

Les constructions aperçues, à demi enfouies dans les glaces, font partie d’une vaste chaîne de laboratoires et de centres d’étude répartie sur l’ensemble de votre planète et qui a pour but la domination psychique de la population humaine et le contrôle d’éléments naturels tels les climats. De petites îles perdues en plein océan et des bases souterraines ont été secrètement investies dans le seul but d’asservissement des énergies planétaires et humaines ; quelques navires ont été également affrétés en ce sens et sillonnent toutes les mers.

L‘Ombre est avant tout une énergie mais l’énergie a souvent pour nécessité de s’incarner. C’est ici le cas, non pas par attrait pour le mal (parce que domination, puissance et perfectionnement d’une seule et unique race leur semblent un bien) mais pour faire de la planète un lieu d’assouvissement de leurs nécessités mentales et physiques. C’est récemment derrière l’étiquette nazie que leur projet fut jusqu’à présent le plus élaboré. Une telle étiquette a en partie disparu car elle a fini par effrayer les hommes. Mais qu’est-ce qu’une étiquette ? Une force résolue à s’imposer peut en porter autant qu’il lui plaît, au gré du vent. Nul n’étouffe une idée en en gommant le nom.

Ainsi, je vous le dis, LA PUISSANCE NAZIE EST PLUS QUE JAMAIS PRESENTE SUR VOTRE TERRE. Elle s’est revêtue de parures honorables et s’est parfaite dans la maîtrise d’une technologie bientôt capable de modifier les climats, donc l’équilibre économique des nations. (ce livre a été publié en 1990) Elle se base aussi et surtout sur le peu de résistance physique et émotionnelle d’un grand nombre d’êtres en résonance avec ce que l’on pourrait appeler “une certaine longueur d’onde“. Ce qui importe, c’est d’aider le plus grand nombre possible d’êtres à se hisser d’eux-mêmes au-delà de la longueur d’onde nocive.

VOILA DONC QU IL EST L HEURE POUR VOUS TOUS D’ ADMETTRE L’ URGENCE D’ ACCEDER A UNE FREQUENCE DE VIE DIFFERENTE.

Le nazisme a essaimé sous toutes les latitudes et la seule chance pour vos civilisations de ne pas le voir réapparaître au grand jour sous une autre appellation plus insidieuse c’est de vous libérer tous de “l’esprit de masse” que les idéologies cultivent savamment en vous. C’est votre coeur qui doit maintenant vous faire agir. Cela ne pourra être ainsi que si vous vous extrayez de la ronde des arguments médiatiques, qu’ils soient philosophiques, politiques ou dogmatiques. Nombreux sont ceux d’entre vous que j’entends être certains d’y voir clair, certains de ne pas tomber dans le piège des forces sombres. Alors je vous affirme ceci : les nazis n’ont pas tous su qu’ils l’étaient ni ce que signifiait le nazisme. Les hommes et les femmes qui ont soutenu un tel mouvement étaient souvent des hommes et des femmes qui vous ressemblaient, qui croyaient “bien faire”. Ils ne savaient pas qu’ils étaient en réalité les tremplins inconscients d’une force qui les dépassait infiniment.

C‘est donc à lui-même que je renvoie chacun d’entre vous plutôt qu’à l’assaut de quelque station perdue dans les neiges ou de quelque îlot rayé de toutes les cartes marines. Renvoyer une âme à elle-même signifie faire en sorte qu’elle sache avec fermeté ce qu’elle veut. La tiédeur n’est plus de mise. Ainsi, si votre coeur est affermi dans ce qu’il veut pour l’instauration d’une ère d’amour et de sagesse, déjà vous agissez à la surface de la terre, vous n’êtes plus un amplificateur de brumes, un distillateur d’ondes hypnotiques. Votre tâche n’est pas de mener un combat en vous raidissant de toutes vos forces contre des organisations aux incroyables ramifications de matière (un petit nombre dont c’est le rude choix s’est chargé de cela). Votre tâche est de faire pourrir en vous toute résistance à l’avancée de l’espoir, à faire germer autour de vous toute raison d’espérer.

Les frères de l’Ombre ont compris ces mécanismes, ils vous offrent à chaque lever de soleil un zéphyr sous forme D’ INFORMATIONS CONTRADICTOIRES DE QUERELLES ANESTHESIANTES ET D’ IMAGES PLAISANTES afin que vous puissiez nourrir votre nature mentale, émotionnelle et physique… POUR UN MEILLEUR SOMMEIL. ILS N’ ONT BESOIN QUE DE CELA !

Sources : “Par l’Esprit du Soleil” de Anne Givaudan et Daniel Meurois - Retranscrit par K2m ici

:-)

Je vous recommande également la lecture des sujets suivants


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hugues-André Serres 11387 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog