Magazine Environnement

La ferme Saint-Marthe bio de Philippe Desbrosses en difficultés

Publié le 20 février 2009 par Toutallantvert

La ferme de Sainte-Marthe en danger !
envoyé par kamaraimo

Vous avez déja eu probablement l’information, la ferme Saint-Marthe bio de Philippe Desbrosses, projet pilote bio depuis plus de 25 ans, rencontre des difficultés de nature juridique et commercial, qui mettent en péril l’activité de la ferme. Toute l’histoire y est décrite sur le blog ouvert à l’occasion (voir le descriptif du problème).

Le coeur du problème: les sous!

Est réclamé à la ferme env. 270 000 EUR de caution (exigé dans le cadre du renouvellement de la convention) par son commanditaire LIGEA-AGRALYS. Ce dernier, ne souhaitant pas ou ne pouvant pas rendre des comptes (pour des problèmes internes de gestion) auprès de la Commission européenne qui a versé les fonds, a préféré simplement annulé le projet et remboursé la totalité. LIGEA-AGRALYS se retourne maintenant contre la Ferme Saint-Marthe au nom de la caution solidaire signée. Une première saisie-vente a été faite dans ce sens en vue de récupérer l’argent (ce que l’on voit dans la vidéo-ci dessus)

Pour nous clairement, au dela des considérations juridiques, le vrai problème est de nature morale et éthique dans la façon de faire des affaires.

Selon la version donnée par La Ferme Saint-Marthe sur son blog, on a d’un côté,Philippe Desbrosses, avec son projet, qui respecte son contrat, ses engagements et ses devoirs, et de l’autre LIGEA-AGRALYS qui apparemment n’a pas fait correctement son travail ou n’assume entièrement pas le transfert de responsabilité de ce projet (issue d’une opération de rachat-acquisition-fusion). L’affaire sera tranchée le 18 Juin 2009, puisqu’elle se poursuit en Cassation.

Enseignements?

Cette malheureuse histoire montre les conséquences indirects que peuvent avoir les rachats-acquisitions-fusion d’entreprises par d’autres, les soucis liées à la dépendance financière majeur et les problèmes qui peuvent survenir lors d’un transfert de responsabilité.

Bref, que pouvons nous faire en attendant?

Certains appelles au boycott des produits et enseignes de la société LIGEA-AGRALYS comme les magasins Gamm’vert. D’autres font des dons pour permettre à la ferme de continuer malgré la saisie vente qui a eu lieu le 2 février 2009. Bref dans l’urgence, la ferme a surtout besoin de fonds pour permettre la continuité de son activité (en attendant le jugement du 18 Juin). Il nous semblerait intelligent surtout de trouver de nouvelles sources de financement à terme. Les idées fusent…

Suggestions sauce Tout allant vert
Voici la notre: Pourquoi pas émettre des bons de souscription pour les particuliers, associations, entreprises(par exemple 3000 bons de 100 EUR) qui donneraient une part dans la structure? Le retour sur investissement au lieu d’être financier se ferait en nature, chaque année par exemple: “semences de graines bio”, “semences de graines anciennes”… cela permettrait de remettre du “capital” dans l’entreprise et les souscripteurs en seraient tout aussi bénéficiaires.

- Le Blog de la Ferme de Saint Marthe: Pot de terre contre pot de ferre
- La boutique de la Ferme Saint-Marthe à Millançay

David & Anne-Sophie de Tout allant vert

© TOUT ALLANT VERT - Visitez notre blog pour encore plus de contenu intéressant. Shopping écolo sur www.toutallantvert.com
Partager: Digg del.icio.us Facebook Google LinkedIn Technorati Yahoo! Buzz MisterWong MySpace TwitThis StumbleUpon

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toutallantvert 334 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog