Magazine

Bouleversant…

Publié le 22 février 2009 par Lawrence Desrosiers

C’est le résumé de notre état, à Marlène et moi, après le visionnement du film Maman est chez le coiffeur, de la réalisatrice québécoise Léa Pool.

La couleur délavée de cet œuvre contraste de façon grandiose avec la tristesse de ses personnages. C’est un film fait sur mesure pour ceux qui aiment les enfants, qui leur veulent du bien.

J’ai adoré : le scénario, les personnages, la justesse du jeu des jeunes acteurs, la musique, le rythme du film, l’humanisme qui s’en dégage, le réalisme rendu de la fin des années soixante. Un bijou. Durant le visionnement, on souhaite qu’il ne se termine pas.

Pas de violence, pas d’effets spéciaux; que de l’émotion, de l’amour, de la solidarité.

Il y a du talent au Québec, ce film en est la preuve.

Lo x


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 1990 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte