Magazine Société

Rencontre Ravalomanana-Rajoelina pour résoudre la crise malgache

Publié le 23 février 2009 par Sylvainrakotoarison
(dépêches)
Madagascar : nouvel entretien entre Ravalomanana et Rajoelina (PAPIER GENERAL)  
 
 
  2009-02-24 08:22:16  
   ANTANANARIVO, 23 février (Xinhua) -- Le président malgache  Marc Ravalomanana et le chef de l'opposition Andry Rajoelina se  sont réunis pour la deuxième fois lundi après-midi, depuis leur  premier face à face samedi dernier, à la recherche d'une solution  à la crise politique actuelle à Madagascar.  
   "Les résultats de la négociation restent secrets", a déclaré  Odon Razanakolona, le président du Conseil des Eglises chrétiennes de Madagascar (FFKM) aux médias peu après la réunion d'une heure,  tenue dans l'hôtel privé Le Hintsy, dans la banlieue de la  capitale.  
   Razanakolona a fait état d'un "grand pas" fait par les deux  protagonistes, sans donner le détails. Il estime que MM.  Ravalomanana et Rajoelina ont besoin de se rencontrer à plusieurs  reprises pour trouver une solution à la crise qui a duré plus de  deux mois.  
   Le président de l'Assemblée nationale malgache Jacques Sylla,  qui est également président du parti au pouvoir Tiako i  Madagasikara (TIM), le ministre du Commerce, de l'Economie et de  l'Industrie Ivohasina Razafimahefa et le vice-président du Sénat  Noel Rakotondramboa ont été présents à la négociation.  
   Deux anciens ministres sous le gouvernement de Didier  Ratsiraka, Ny Hasina Andriamanjato, qui a été nommé par Rajoelina  ministre des Affaires étrangères pour son "gouvernement de  transition", et Désiré Ramakavelo, ancien ministre de la Défense  en 1991, étaient membres de la délégation de l'opposition.  
   Les leaders influents des Eglises Chrétiennes et le  représentant des Nations Unies à Madagascar, le Dr Xavier Leus  sont d'autres personnes qui ont assisté à la réunion.  
   Lors de l'entretien de samedi dernier, MM. Ravalomanana et  Rajoelina ont convenus de mettre fin à la diffusion d'informations erronées et de freiner le pillage et la destruction de biens  privés et biens publics.  
   Les manifestations de rue seront également arrêtées alors que  le gouvernement a promis de cesser l'arrestation à caractère  politique.  
   La crise politique actuelle a éclaté en décembre dernier,  lorsque Ravalomanana a ordonné de fermer la radio et de télévision gérées par Rajoelina.  
   Par sa chaîne de télévision privée samedi soir, Rajoelina a  appelé ses partisans à suspendre les activités  antigouvernementales.  
   Il a déclaré avoir décidé de parler avec le président  Ravalomanana parce qu'il a le devoir de prévenir d'éventuelles  pertes de vie dans la confrontation entre les deux parties.  
   Le FFKM, qui a servi de médiateur dans les négociations entre  le gouvernement et l'opposition, est une organisation influente à  Madagascar, qui regroupe l'Eglise Catholique, l'Eglise de Jésus- Christ à Madagascar, L'Eglise Episcopale Malgache (anglicane) et  l'Eglise Luthérienne Malgache.  
   En tant que chrétien très pieux, le président Ravalomanana est l'un des dirigeants dans l'Église de Jésus-Christ à Madagascar  tandis que Andry Rajoelina est membre de l'Eglise catholique, qui  préside le Conseil chrétien.  
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sylvainrakotoarison 1164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine