Magazine Rugby

Les Landais en danger !

Publié le 02 mars 2009 par Ansolo

A l'ombre de 'l'exploit' du XV de France, le Top14 s'est disputé ce week-end, avec une 18ème journée particulièrement négative pour Dax et Mont-de-Marsan.

A l'issue d'une double confrontation Basquo-Landaise, les représentants des Landes occupent les deux dernières place du classement général. Le Stade Montois a perdu face à Bayonne (30-37), et se contente d'un point de bonus défensif. De son côté, l'US Dax a sombré à Biarritz, récoltant un cinglant 44 à 13, avec six essais encaissés.

Les Cassandre étaient nombreuses, en début de championnat, à prédir la relégation de ces deux clubs en fin de saison. Plus petits budgets du Top14, le promu Montois et le "maintenu" Dacquois (pour cause de rétrogradation administrative d'Albi) se voyaient condamnés avant même d'avoir joué la moindre minute.

Après 18 journées, l'US Dax compte cinq victoires et un match nul pour 12 défaites, dont six d'affilés depuis la 13ème journée. Le Stade Montois est encore moins bien lôti avec 4 succès et un nul.

Les plus optimistes des supporters des deux clubs pourront avancer qu'il reste au moins 32 points à se disputer, et des bonus à glaner. Pourtant, il semble de plus en plus certain que le rugby Landais ne comptera aucun représentant en Top14 l'an prochain. A entendre les dirigeants Montois, on a l'impression que les jeux sont faits. Quant à Thomas Lièvremont, l'entraîneur Dacquois, il a déclaré ne pas avoir senti d'esprit de révolte chez ses joueurs contre Biarritz.

Certes, il est difficile de garder espoir lorsqu'on regarde le calendrier respectif des deux formations, qui se verront opposer des candidats aux demi-finales ou des concurrents directs au maintien. Elles se rencontreront lors de la 24ème journée, mais le derby des Landes pourrait bien compter pour du beurre.

La victoire de Toulon, aussi belle qu'inattendue à Bourgoin, a dû plomber un peu plus l'ambiance, et même si Castres reste à portée de fusil de Dax et même de Mont-de-Marsan, la dynamique n'est, semble-t-il, pas dans le camps landais.

La révolte est attendue à Maurice-Boyau comme à Guy-Boniface. Le rugby de cette région mérite d'avoir un représentant en Top14.

Même si les économistes pourront trouver à redire à cette affirmation.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ansolo 109 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines