Magazine Politique

Barack Obama et les acquis du premier mois

Publié le 03 mars 2009 par Exprimeo
Après plus de 30 jours d'exercice du pouvoir, le Président Américain installe une nouvelle donne politique. Le premier mois d'exercice du pouvoir de Barack Obama apporte des modifications majeures dans la vie politique Américaine. Tout d'abord, une nouvelle rhétorique est née. La rhétorique classique reposait sur des discours et des raisonnements. Barack Obama a substitué une rhétorique audiovisuelle à base d'images et de symboles qui tiennent lieu d'arguments. Dans cette rhétorique, l'émotionnel occupe une place privilégiée. Ensuite, seconde modification, une nouvelle génération d'élus Démocrates a donné une "raclée" à une génération finissante de leaders Républicains. Le déséquilibre en leaders n'a jamais été aussi grand entre les Démocrates et les Républicains. Le premier parti regorge de talents tandis que le second paraît voué au vide pour plusieurs années encore. Enfin, les soutiens politiques ont beaucoup évolué. Les chrétiens conservateurs ont fait défaut aux Républicains. L'électorat féminin s'est beaucoup mobilisé pour les Démocrates. Les femmes et les jeunes ont été très sensibles au coût humain de la guerre. Ils ont été progressivement lassés par la "réthorique macho" du Président Bush. Mais surtout, ils sont en attente de "ménage au Congrès". Le Congrès est perçu comme un lieu de "culture de corruption". L'opinion attend beaucoup du changement politique intervenu. Sur les dossiers majeurs, la marge de manoeuvre est faible par la complexité des enjeux comme par l'impact considérable de la crise financière et économique. Pour le Parti Démocrate, la période qui s'ouvre sera donc plus difficile qu'il n'y paraît au premier regard. La vraie inconnue de la nouvelle période réside dans la durée de l'état de grâce entre le Parti Démocrate et les classes moyennes.Si le Parti Républicain ne se réconcilie pas avec les classes moyennes, il est voué à une longue traversée du désert. Les conditions de la réconciliation sont difficiles tant des responsables Républicains veulent désormais s'émanciper de certains diktats sur des sujets de société. Deux dossiers sont décisifs : - le coût de la protection face à la crise, - la situation de l'emploi. Si le Parti Démocrate fait des avancées significatives sur ces deux dossiers, les classes moyennes devraient être acquises pour lui en 2010 et 2012. Barack Obama a un triple objectif : - faire renaître le patriotisme Américain, - en montrant que ce territoire est une référence, - qui ne ressemble à aucun autre territoire. Pour l'Administration Obama, les Etats-Unis doivent être des fournisseurs d'énergies, des fabricants de succès, des champions des idées nouvelles. Sous cet angle, les Démocrates vont chasser sur les terres Républicaines traditionnelles. C'est l'origine de tout le malaise actuel au sein du Parti Républicain. Pour la première fois peut-être à ce point depuis 1960, les Démocrates unissent le souci de la protection quotidienne, leur point fort classique, avec l'invention de la modernité triomphante. Face à cette logique, il y a deux attitudes : - attendre les premiers échecs pour retrouver un espace de réaction et de conviction, - commencer dès à présent la contestation au prétexte de la hausse fiscale fédérale probable, au prix de ne pas être audible pour l'instant. L'initiative est entièrement du côté Démocrate.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines