Magazine Beauté

Linapoum, des bijoux à tomber

Publié le 03 mars 2009 par Orsérie - Le Journal Du Beau & Du Bien-Etre

  Linapoum, des bijoux à tomber 

J’ai découvert les bijoux Linapoum il y a environ 1 an à l’occasion d’une vente "Viens dans mon dressing" et depuis je suis obsédée, j’adore ces créations, tout est poésie.

Du laiton, des perles semi précieuses, de la porcelaine, du plexi, du cuir bref de quoi constituer de jolis colliers, sautoirs, boucles d’oreilles et ainsi embellir notre tenue chaque jour.

Je viens de craquer définitivement pour 2 jolis colliers (j’attends avec impatience de recevoir ma commande) profitant des soldes que la créatrice a mis en ligne sur sa boutique.

De quoi se faire plaisir sans trop se ruiner. Le seul problème, et de taille : faire un choix !

Voici quelques modèles soldés pour lesquels, comme moi, vous pourriez fondre :

Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber

La dernière collection "Make Up" dont voici un petit aperçu est bien sûr toujours en ligne :

Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber

Crédit Photos : ®J-AYR / traffic2toff@noos.fr

... puis la prochaine collection "Color Splash" (dont vous pouvez d’ores et déjà voir quelques visuels ci-dessous) sera trés prochainement en ligne (dans les tous prochains jours) et déjà quelques pièces me font de l’oeil comme le sautoir de l’image 1 :

Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber
Linapoum, des bijoux à tomber

Crédit Photos : ®J-AYR / traffic2toff@noos.fr


J’ai pris contact avec la charmante Emeline, la talentueuse créatrice espérant qu’elle trouve le temps de répondre à une petite interview. Elle a accepté. A l’image de ses créations, tendresse, fraîcheur et émotions transparaissent à travers ses réponses. Je vous laisse les découvrir ainsi que son univers.

Quelles sont vos inspirations ?
La matière, en objet fini ou pas, comme une maquette d’architecte, la dentelle des feuilles mortes, une déco de noël, des jouets, un oiseau que personne ne voit, un petit chien figé, perdu ou mort de trouille, un lapin qui sort de son trou au crépuscule... tout ce qui vit à côté de nous sans que l’on y prête attention.

Dans quel cadre travaillez-vous (musique, lumière, seule...) ?
Je travaille toujours en musique, je module l’atmosphère sonore en fonction de mon humeur du jour, de l’heure, du soleil, de la température ! (non, je ne suis pas lunatique ! 

smiley
. Je suis souvent seule car je travaille chez moi, ou alors, de temps en temps avec ma stagiaire qui vient 3 fois par semaine.

Quand avez-vous commencé votre activité ? Et quelle a été votre première création "officielle" LinaPoum ?

En fait, j’ai toujours créé des bijoux : je transformais les kilos de babioles achetées chez H&M ou autre, je les démontais, les remontais autrement... puis à force de constater que cela plaisait autour de moi, je me suis inscrite à un cours de bijouterie le soir, en plus de mon travail de graphiste en agence. Puis en 2006, j’ai décidé de montrer au public mes créations, j’ai trouvé quelques boutiques, fait quelques expo-ventes... puis tout s’est accéléré. J’ai déposé la marque LINAPOUM à l’inpi en 2007.
Ma première création était la colombe, une paire de boucles d’oreilles :

Linapoum, des bijoux à tomber

Je l’avais faite en cuivre, et découpé moi-même à la scie de bijoutier. A mes débuts, je ne faisais que des boucles d’oreilles et mes premières étaient énoooooormes !!
Je créais vraiment en fonction de mes envies du moment, mais je me suis vite rendue compte que mes bijoux étaient un peu exhubérants, alors je me suis calmée un peu.
Moi-même j’avais du mal à les porter dans la vie de tous les jours.

Quelles sont les créatrices de bijoux que vous appréciez ?
J’aime énormément Servane Gaxotte, qui par du simple montage, arrive à faire de vraies créations, mais je préfère tout de même les créatrices qui créent leurs propres formes comme VIVEKA BERGTRÖM.

Pour quel style de femmes vos créations sont-elles pensées ?
A la base, je pense que l’on crée des objets pour les gens qui nous ressemblent. On imagine les choses que l’on aimerait avoir sur soi ou pour soi alors forcément, on se dit que cela s’adresse à des personnes ayant des points en commun avec nous-même. Pour ma part, j’imagine mes bijoux pour des femmes qui ont une sensibilité aux éléments de la nature et au design, qui comprennent mon interprétation poétique et moderne du monde animal ou végétal. Cette femme n’a pas vraiment d’âge, mais elle est jeune dans son esprit !

Quel genre de clientes croisez-vous sur vos stands ?
Des femmes de tous les âges, filles, jeunes filles, jeunes femmes, femmes, dames... classes, classiques, fashions, cools, lookées ou pas.
Mais globalement, elles sont attirées par les même choses : l’humour et la sensibilité de mon univers.

Quand je regarde vos collections, je me dis que cela doit représenter un travail énorme. Combien de temps en moyenne passez-vous sur chaque création ?
Oui, c’est énooorme !
Le plus long est en effet la partie création ou je dessine sur illustrator mes formes, puis je les teste à la découpe (à la scie de bijoutier) et là.... c’est le drame ! En général, je me trouve confrontée à des problèmes d’équilibre, de proportions, il faut refaire plusieurs fois un prototype avant qu’il soit validé (par moi !).
Je peux, en tout et pour tout, passer des mois sur une forme, et parfois, ça peut être le déclic très rapidement. Je pense que c’est comme pour tout, on peut être bon du premier coup et mauvais pendant des mois !!

Pourquoi "LinaPoum" ? Pourquoi avoir choisi ce nom ?
Ma grand-mère paternelle s’apellait Lina et ma grand-mère maternelle se surnommait Poum, comme le bruit de sa maladresse ! Depuis son plus jeune âge, elle se cassait souvent la figure et son mari moqueur décida un jour de l’apeller POUM. Une polonaise et une russe qui ne s’aiment pas, l’une douce et l’autre dure, tant de différences et tant de regrets qu’elles ne soient plus là ! J’ai choisi de les faire co-exister à travers cette marque de bijoux pour toutes ces raisons, l’idée les aurait surement beaucoup amusées, elles qui étaient si coquettes. J’espère leur rendre hommage à travers mes créations.
 
Et pour terminer, quelle est votre actualité (nouvelle collection, vente privée, etc) ?

La nouvelle collection COLOR SPLASH qui est prête et que je m’apprête à mettre en ligne sur la boutique !
Pour ce qui est des expo-ventes :
- BACKSTAGE à Paris du 24 au 26 avril
- Marché des Modes à LILLE du 15 au 17 maiSi vous aussi vous voulez de jolis bijoux c’est chez Linapoum (clic) que ça se passe !

Tags : Bijoux  


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog