Magazine

C'est à l'église qu'on croit !

Publié le 03 mars 2009 par Angie21
anne_de_vries_artez.jpg

En l'espace d'un an, on se dit qu'on a mûri, qu'on s'est assagie, qu'on est devenue plus sensée et  plus sage aussi. Oui, on le croit très fort et on espère que maintenant, la trentaine entamée, on est enfin devenue plus posée.

En l'espace d'un an, on a évolué, on a changé notre façon de voir les choses, c'est venu comme ça, naturellement. Oui, on le croit très fort et on espère que notre manière de voir les choses est meilleure, avec plus de recul, plus de jugeotte.

Mais l'espoir ne fait-il pas vivre ?

Alors que s'est-il passé pour qu'en l'espace d'un an tout cet espoir soit devenu totalement vain ? Voire utopique ?


Comment se fait-il que l'année dernière, j'étais une

Entre 60 et 100 : Average Greluche. Avec ce score, vous pouvez être sûre de fréquenter Miss Palavas Les Flots. Vous êtes une greluche lait-fraise : pulpeuse et crémeuse, il vous manque encore un petit rien pour faire tourner les têtes sur votre passage.

Et que cette année, je suis une

Entre 100 et 150 : Total Greluche. Elektra : vos tenues excentriques font tourner les têtes, attention à ce que ça ne soit pas QUE pour la tenue et essayez de pas trop vous blesser avec vos couteaux !

D'après le désormais très célèbre test de la greluche 2009.

Mais que s'est il passé ? Moi qui avait réellement cru devenir moins greluche en douze mois.

Comme dirait mon frère, c'est à l'église qu'on croit soeurette.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Angie21 523 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte