Magazine Internet

Slick Slacker

Publié le 03 mars 2009 par Clal

Si vous aimez la musique et/ou la technologie, vous devez donner une chance à Slacker.com. De quoi s’agit-il ? D’une radio internet que l’on peut personnaliser à volonté et écouter en ligne ou disconnecté.

Pourquoi la radio internet quand il y a iTunes ?

Bien sûr que nous avons iTunes où il y a quelques années j’ai pris le temps de convertir et charger toutes mes musiques depuis mon adolescence de Joan Baez, aux concertos de Rachmaninov, à Peter Gabriel, Toure Kounda, Pink Floyd et Nirvana (allez pour ne pas chagriner quelques rares artistes français : bien sûr les inévitables Brel et Barbara, mais aussi les Négresses Vertes). Comme vous le voyez les goûts sont pour le moins éclectiques, et notre discothèque virtuelle ne manque pas de choix.

Le mode d’écoute qui me convient le mieux est la playlist par genre : suis-je d’humeur à écouter de la musique afro, reggae, du rock, de la techno, du français, etc. ? Chaque morceau me rappelle quelque chose, raison pour laquelle j’aime puiser dans la discothèque virtuelle, je reste connectée avec moi-même d’hier et d’aujourd’hui.

L’inconvénient cependant c’est que 1- je ne suis jamais surprise, je ne découvre jamais rien de nouveau 2- j’aime varier, et ne pas seulement écouter un genre en continu. Or je n’ai pas le temps d’être a l’affût de ce qui sort de nouveau, et j’ai toujours du mal à me décider quel est le style que je souhaite écouter le plus à cet instant précis. Donc la radio internet est la réponse à mon besoin. Je garde ma discothèque virtuelle, et pour le reste je me laisse guider au long d’excellentes programmations au contenu varié et ou je peux changer de style en un clic.

Slacker.com, le meilleur de la radio internet

J’ai tâtonné un peu avant de trouver Slacker.com, mais aujourd’hui je ne connais simplement rien de mieux. Ils ont une exécution sans faute et sont excellent sur tous les aspects: le prix, le contenu , les fonctionnalités et la technologie. Sur leur site web, vous trouverez les revues dithyrambiques qu’ils ont eues. S’il y en avait quelques unes ce ne serait que normal de se promouvoir de la sorte. Mais il y en a plus de 50 maintenant. A ce niveau la, ce n’est plus une coïncidence.

Le contenu

Slacker.com par défaut a quelque 50 stations pre-programmées, mais l’auditeur peut se créer des stations à volonté en ajoutant artistes et morceaux.

Website 00
 


J’écoute beaucoup de World music. Par définition des morceaux obscurs originaires du monde entier. Selon la qualité de la programmation, cela peut s’avérer inaudible ou être une heureuse surprise en continu. J’avais trouve une station World avec une superbe programmation que j’écoutais régulièrement. Mais un jour, faute d’audience sans doute (qui écoute ce genre de musique ?), elle vint à disparaître de la liste. Avec Google et un résultat de recherche en cache, j’ai retrouve le nom du DJ de la station World que j’appréciais. Je l’ai Googlé et ai trouvé qu’il avait déménagé sa programmation sur Slacker. C’est comme ca que je les ai decouverts, par hasard. Ils étaient tout nouveau a l’époque (il y a ~2 ans). Tout cela pour vous dire que les stations sur Slacker sont programmées par des vrais pros. On peut dire tout ce qu’on veut sur les fonctionnalités et la technologie, mais si la programmation n’était pas bonne, cela ne servirait rien.

Toujours quant au contenu, Slacker offre des revues pour chaque album et des bios pour les artistes qui sont vraiment intéressantes. Je ne sais pas quelles sont les sources sans doute multiples, mais chapeau, ce sont des vraies revues, pas des bribes inutiles copiées je ne sais où. Franchement avoir des revues en profondeur de groupes connus comme Pink Floyd ou autre, rien d’extraordinaire, mais être capable de donner l’histoire et le contexte de groupes obscurs et indépendants, ça c’est un autre tour de force.

Website 1


Les fonctionnalités

L’interface est superbe. Rien à envier à Apple et leur génie du design. Les fonctionnalités sont excellentes et le look élégant.

Website 0


J’ai déjà mentionné le premisse de base de Slacker, à savoir la possibilité de créer des stations personnalisées à volonté. On peut créer des stations par artiste, ou simplement ajouter des morceaux à une station créée. Slacker propose des artistes du même genre.

A cela se rattache maintenant bien sur toutes les fonctionnalités communautaires, par exemple la possibilité de partager une station ou de l’envoyer.

J’ai mentionné aussi la possibilité de lire des revues d’album, et des bios d’artistes. Lorsque l’album est disponible sur Amazon, un bouton « Buy » apparaît qui permet de se procurer le disque.

Par ailleurs, une fois identifié, pendant qu’on écoute on peut marquer des chansons comme favorites (elles reviendront plus souvent), passer des morceaux ou bannir des morceaux ou des artistes. Ainsi les stations que l’on écoute se forment à notre goût au fur et à mesure.

Blackberry player 2
 


La Technologie

Je n’ai jamais eu leurs serveurs hors fonctionnement. Le streaming est excellent et s’accommode bien d’une connexion moyenne (carte 3G par exemple). La musique est en cache pour ~30s, ce qui permet à la connexion d’avoir des hauts et des bas sans perturber l’écoute.

Leur business model a évolue au fur et à mesure je suppose. Initialement semble-t-il il s voulaient commercialiser un player avec Slacker et la possibilité de mettre les stations en cache pour les écouter même déconnecté. Le player en question G2 dans sa deuxième instance a reçu d’excellentes revues, mas je ne l’ai pas utilisé personnellement. En revanche récemment, ils ont déployé la même technologie pour BlackBerry et iPod, iPhone. On télécharge un programme Slacker sur le téléphone, puis on peut écouter soit connecté (connection 3G), soit déconnecté une fois que l’on a mis en cache ses stations.

Station loader
 


Bien sûr pour ceux qui utilise iPhone et iPod, ils peuvent aller acquérir les morceaux d’un clique sur iStore.

Personnellement, j’ai rencontré quelques difficultés à installer car mon Blackberry est un Blackberry d’entreprise verrouillé par défaut. De même, il est possible, mais pas évident d’écouter sur son PC avec une connexion VPN en marche.

Le prix

On ne peut faire plus simple : gratuit. Les seules différences, si on s’abonne pour $4/mois, sont : 1-supprimer les pub, 2-sauter un nombre de morceaux illimite (au lieu de 6 « passes » dans la version gratuite) 3- nombre de requêtes illimité (je ne suis pas sûre de comment les requêtes marchent) et 4- nombre de stations en cache illimité (au lieu de 10 dans la version gratuite). Cela dit 1- les pubs sont rares et très peu intrusives, 2- la limite des 6 « passes » est vite détournée puisqu’elle s’applique à une session (il suffit de fermer l’explorateur et de redémarrer une autre session pour repartir à 0) 3- 10 stations en cache est tout à fait suffisant.

Enfin, ils sont vraiment bons, et j’espère qu’ils resteront longtemps. J’ai lu un commentaire où l’internaute disait avoir annulé son abonnement à XM Satellite radio car Slacker était non seulement équivalent mais même supérieur !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Clal 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine