Magazine Sport

Le 100ème Guide Michelin...

Publié le 03 mars 2009 par Stephanebigeard

Le célèbre guide rouge fête cette année ses 100 ans.

Initialement destiné aux automobilistes, il est rapidement devenu une référence en gastronomie.
Chaque année, il fait et défait les réputations des grandes tables en France et à l’étranger.
L’édition 2009 qui vient de sortir s’appuie sur les rapports de 90 inspecteurs...forcément très discrets !!!
Rappelez vous le film "l'aile ou la cuise" avec Coluche et Defunés et leur fameux guide Duchemin.

La veille de chaque édition, les rumeurs enflent, les doigts se croisent et les nuits sont souvent blanches pour les restaurateurs...
...car depuis maintenant 100 ans, le guide Michelin fait la pluie et le beau temps dans le monde de la gastronomie.
Ses étoiles -ou macarons- sont devenus le graal recherché par des milliers de restaurateurs.
Avec à la clef, un coup de projecteur indéniable sur leur établissement.
Dans le lexique du Michelin...
une table "vaut le voyage" pour les trois étoiles,
une table "mérite le détour" pour les deux étoiles
et un restaurant est considéré comme "une très bonne table" pour une étoile.
Puis vienne ensuite les fourchette pour établir un classement de deuxième catégorie.
A sa première sortie en 1900, le Guide Michelin France ne comportait aucune indication de restaurants ou encore d'hôtels.
Il s'agissait avant tout d'une référence pour les automobilistes qui le retiraient gratuitement dans les garages et revendeurs de pneus.
L'ouvrage donnait des renseignements pratiques pour rendre le voyage plus agréable.

Il a fallu attendre 1920 pour que les premiers restaurants fassent leur apparition dans le guide ainsi que les hôtels parisiens.
A cette époque, les établissements possédaient leur propre classification sans étoiles.
Ces dernières apparaissent à la fin des années 20.
La première étoile, baptisée l'"étoile de bonne table", fait son apparition en 1926.
En 1931, les deux autres étoiles sont utilisées en Province puis à Paris dès 1933.
Les fameuses significations attribuées aux étoiles (une étoile, "une très bonne table dans sa catégorie" - deux étoiles "mérite le détour" et trois étoiles "mérite le voyage") ont été définies dès la fin des années 30 et reste toujours valable depuis lors.

En 1929, des questionnaires de satisfaction sont insérés dans le guide invitant le public à réagir sur les établissements sélectionnés.
Aujourd'hui, 45.000 courriers des lecteurs sont reçus chaque année par voie postale ou e-mail.
Michelin s'est attaché également à faire évoluer ses pictogrammes pour les rendre actuels.
Tout au long des éditions, les lecteurs ont pu découvrir de nouveaux pictogrammes signifiants la présence d'eau froide et/ou chaude, de l'électricité, du téléphone, de la télévision dans les chambres ou encore l'acceptation des cartes de crédit.
Plus récemment, de nouveaux symboles renseignent sur la possibilité de réserver une chambre ou une table non fumeurs, d'avoir une connexion Wi-Fi dans l'établissement ou l'accès à un spa.

En 1997, Michelin introduit une nouvelle catégorie d'hôtel dans ses guides : les "Bib Gourmand".
Il s'agit alors de démocratiser la gastronomie et de proposer de bons restaurants en termes de rapport qualité-prix.
Le "Bib Hôtel", équivalent des Bib Gourmand, sont présentés pour leur part en 2003.
Aujourd'hui, ce sont quelque 1,2 million de guides Michelin qui sont vendus dans le monde chaque année.
Pour l'occasion de la sortie de ce 100ème guide, Michelin organise du 9 mars au 5 avril le "Mois Gourmand".
Plus de 900 restaurants sélectionnés dans l'édition 2009 proposeront des offres spéciales aux consommateurs.
Des offres "centième édition" seront proposées par les restaurateurs étoilés au Guide Michelin 2009.
Menus spéciaux à "prix mitonnés", ateliers en compagnie du chef, visites de caves et dégustations de vins, dîner dans les cuisines en compagnie du chef font partie des quelques animations proposées durant toute la période de l'événement.
Aujourd'hui, les chefs les plus étoilés sont français.
Joël Robuchon compte à son actif 25 étoiles, réparties dans douze établissements à travers le monde.
Alain Ducasse le talonne avec 18 récompenses dans treize restaurants.
L'Anglais Gordon Ramsay suit avec 10 étoiles dans sept établissements.
Ce top cinq des chefs les plus étoilés est complété par deux Américains :
Thomas Keller (7 étoiles pour trois restaurants)
et Jean Georges (5 étoiles pour trois restaurants).
Un petit rappel affectif pour vous parler de mon ami d'enfance Bruno Ménard ...
...également 3 étoiles au guide Michelin, dans le restaurant "L'OSIER" qu'il dirige de mains de maitre à Tokyo...
Allez au plaisir de faire vibrer vos papilles gustatives !!!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stephanebigeard 3992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine