Magazine Conso

L'artisanat selon Maison Martin Margiela

Publié le 03 mars 2009 par Doukyo

Les temps sont durs et au lieu de dépenser bêtement pour un énième itbag ou vêtement made in China, pourquoi ne pas se pencher sur le recyclage de luxe.
C’est ce que pratique Maison Martin Margiela depuis 1989 avec sa ligne Artisanale pour femme dite 0.
Le principe de cette collection est simple : récupérer un peu partout dans le monde des vêtements, des accessoires ou des objets usagés et parfois neufs pour les faire revivre après transformation, tout en conservant l’empreinte du temps et l’usure due à leur première vie.

  

Deux créations Maison Martin Margiela

Chaque saison, une dizaine de modèles sortent de l’atelier parisien où chaque pièce est réalisée entièrement à la main. La particularité et la complexité des étapes de transformation de ces pièces limitent naturellement la quantité produite. De même que chaque assemblage est unique de par la diversité des matières qui le composent. Une étiquette numérotée 0 est ensuite cousue, embossée ou tamponnée suivant la matière du vêtement ou de l’accessoire pour expliquer son chemin parcouru.
Et pour l’été 2009, la pêche a été bonne ! Il y a « Dégradé de jean », une combinaison asymétrique construite par un assemblage de bandes de jeans plus ou moins délavés. Soit, 7 à 8 jeans et 38 heures de travail.
La « Robe lacets » est entièrement composée à partir de 400 lacets de chaussures d’aspects divers et a nécessité 24 heures de tissage.
Le must : une robe courte en peignes (140 au total) imitant l’écaille et la corne sont coupés et assemblés avec des anneaux métalliques.
Suivent une tunique cerf-volant, un boléro fait en masques de king kong, un smocking en papier et une fourrure de plastique ! Cette dernière prend forme grâce à l’alternance des attaches vestimentaires noires ou blanches (29 000 !!!) qui ont été piquées dans le tissu pour former un motif chevron. Un pur délire.
Bref, vous l’aurez compris, Maison Martin Margiela ne se refuse rien et surtout pas ce dont personne ne veut pas ou plus car c’est encore mieux.
Ces pièces uniques sont disponibles en exclusivité dans 8 boutiques de la Maison à travers le monde : Paris (Montpensier et Grenelle), New York, Los Angeles, Milan, Munich, London, Osaka, Tokyo. Quitte à mettre le paquet, autant que ce ne soit pas vu sur tout le monde.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Doukyo 701 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine