Magazine France

Prêt à taux zéro "écolo": mode d'emploi

Publié le 03 mars 2009 par Dominique Lemoine @lemoinedo

Le gouvernement a lancé l'"éco-prêt à taux zéro". Il s’agit d’une des mesures phares du Grenelle de l'environnement pour faire disparaître au maximum les bâtiments énergivores. L’objectif d’ici la fin 2010 est d’avoir lancé 200.000 rénovations. Découvrez le mode d’emploi de ce nouveau prêt à taux zéro "écolo"
En finir avec les bâtiments énergivores, qui représentent 23% des émissions de CO2 en France, c’est un des grands chantiers lancés par le Grenelle de l’environnement. L’objectif d’ici la fin 2010 est d’avoir lancé 200.000 rénovations et d’augmenter le rythme à 400.000 par an à partir de 2013. Pour y parvenir, en pleine crise économique, le gouvernement a présenté une arme financière : l'"éco-prêt à taux zéro". Qui peut bénéficier de ce coup de pouce "écolo", pour quoi, à quelles conditions ? Eléments de réponse.
> Combien ? Sans intérêt, 30.000 euros au maximum si trois travaux différents sont effectués. 20.000 euros pour deux travaux. Le remboursement pourra se faire en 10 ans maximum (sauf dérogations jusqu’à 15 ans) à raison de 250 euros par mois.
> Quels sont les travaux concernés ? Isolation des combles, remplacement des fenêtres, installation d’une pompe à chaleur ou de panneaux solaires pour l’eau chaude sanitaire : la liste des travaux est disponible sur le site de l’Ademe.
> Par où commencer ? En faisant faire un diagnostic énergétique complet et un plan de travaux. Il vous en coûtera entre 1.000 et 2.500 euros, une dépense qui peut être prise en charge via le prêt. Pour choisir un professionnel compétent, renseignez-vous auprès de l’Ademe dans votre région.
> Vers quelles banques se tourner ? Une fois le devis type réalisé, via l’Ademe, onze banques devraient être partenaires. Une convention va être signée entre elles et le ministère du Développement durable.
> Qui peut en bénéficier ? L'"éco-prêt à taux zéro" est accessible sans conditions de ressources pour les propriétaires d’un logement, dans leurs résidences principales. Ce prêt "écolo" sera compatible avec les autres types d’aides déjà existants.
Une mesure issue du Grenelle de l'environnement et qui est déjà appliquée par la région Centre depuis octobre 2007 au travers de son prêt Isolaris

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dominique Lemoine 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte