Magazine

Pas de Lyon d'or pour la Nouvelle Star

Publié le 03 mars 2009 par Forchibrator
Pas de Lyon d'or pour la Nouvelle Star

Publiι le 03/03/2009 imprimer envoyer ΰ un ami A A+ A++


Pas de Lyon d'or pour la Nouvelle Star

20h40, l’ιmission commence enfin. Les premiθres images sont toujours les mκmes, on glorifie la vie de famille de Lio, on souhaite la bienvenue ΰ la nouvelle recrue, et blablabla. Alors que nous, tout ce qu’on attend, c’est des casseroles, des coups de cœur, des phrases marketing faussement assassines. De l’action bon sang ! Et puis ΰ un moment, ηa a dιmarrι ! la preuve :
Les quatre insιparables ont posι leurs valises et accessoirement leurs fesses, ΰ Lille. Quentin (Dieu merci, ce n’est pas celui de la Star Ac) s’attire la sympathie de Lio dθs l’annonce du titre : « oooooh j’adore cette chanson ! » . Aοe, il gβche tout en reprenant la chanson de Cindy Sander. Sinclair affirme de suite qu’il n’a pas du tout aimι ; ses compθres quant ΰ eux veulent lui donner une chance et le remercient d’avoir osι la reprise de « papillon de lumiθre ». C’est vrai que c’est courageux, il ne faut pas avoir peur que le mauvais sort se dιchaξne par la suite !

Arrive ensuite Carlo, ou Crado, c’est selon l’inspiration de chacun. Pour nous, ce sera Crado ! Il estime que la nouvelle star, c’est lui. Euh, comment te dire que tout le monde dit ηa ?! Il dιbute sa chanson, trθs en forme et propose mκme une chorιgraphie qui va avec… Il a au moins le mιrite de dιclencher un beau fou rire mais il ne s’en rend pas compte, il reste dans son monde. Sinclair : « la chorι est pas mal mais franchement, il faut pas faire ηa ; pour moi c’est un mιga non ». Et la menace suprκme : « tant pis, je reviendrai l’annιe prochaine ».

Lauriane impose sa voix, style de rien. Il s’agit lΰ de la premiθre trθs bonne surprise de la journιe. Lio : « moi c’est un oui sans aucune ambiguοtι », suivi d’un oui de Manoukian. Manœuvre ne suit pas sur ce coup, Sinclair encourage enfin quelqu’un, en prononηant son premier « oui » lillois.

Mickδel et sa touffe incommensurable interprθtent « time after time ». Malgrι le fait que l’on soit dιconcentrι par la question « perruque ou pas perruque ? » , on admire tout de mκme le rythme et la douceur qu’il a choisis de donner. Manoukian insiste sur la sensibilitι qui s’en dιgage : « ηa ne m’ιtonnerait mκme pas que vous vous retourniez en disant « oh un frigidaire, qu’il est beau !! » . Malheureusement pour lui, le jury estime qu’il en fait trop, Sinclair : « c’est tellement sensible que ηa en devient gκnant » . Le quatuor le pousse dans ses retranchements en lui imposant de chanter « allumer le feu ». A croire que sa derniθre performance est bonne puisqu’il obtient le pass pour Paris.

Et la lumiθre fut ! Bonjour Adrien qui dιchire tout. Une proposition originale et enchanteresse dans laquelle il se sert d’un simple gobelet en plastique pour transformer sa voix et envoϋter son auditoire. Manœuvre prιfθre prendre ses prιcautions : « je dis oui mais j’espθre que ηa ne va pas lancer une mode du gobelet, ce serait terrible ». Quant ΰ Lio, elle en profite pour nous balancer une vanne vaseuse : « Monsieur de Douai est trθs douι ! ». Pour Lio hip hip hip ? Bon ok, tant pis pour elle…

C’est le moment de LA blague d’Andrι : « Un petit enfant dit ΰ sa mθre « maman j’ai trop mal aux yeux, faut que j’aille voir un yeuxtiste ! « mais non mon chιri, c’est un oculiste ! » Ben non, c’est aux yeux que j’ai mal ! ». S’il vous plaξt, riez pour lui pauvre pκcheur !

C’est sur cette superbe blague que le jury arrive ΰ Lyon. Le trajet fut rythmι par un blind test oω Manœuvre a ιclatι tout le monde, mais on n’en attendait pas moins de lui !

Mike inaugure la chanson avec l’ιcouteur, en direct ΰ la tιlιvision ! Sinclair lui a donnι la permission, gros sadique qu’il est. Le jury applaudit et le remercie ΰ sa faηon : « on n’a jamais vu ηa ». Mike prend ηa pour un compliment mais Lio le remet ΰ sa place : « chante pour toi, ne chante pas pour les autres, c’est trθs faux ». Il les remercie ΰ son tour, et surtout pour avoir acceptι qu’il chante avec son appareillage magique. Philippe Manœuvre n’en revient pas, il reconnaξt un lien de parentι dans la voix… qui est horrible, comme la sienne.

Fanny arrive du fin fond de la Suisse pour chanter un titre bien franηais, « la javanaise ». Une voix vraiment atypique, mais lιsιe par toute la mise en scθne qu’elle instaure autour. Manœuvre ne la mιnage pas : « aprθs ta pathιtique prestation premiθre, il s’agit de faire mieux, beaucoup mieux ». Voilΰ qui est dit. Elle saisit sa guitare, stressιe et dιmarre un medley. Choix risquι quand on connaξt le dιgoϋt des chefs pour ces petits arrangements personnels… Elle obtient finalement son fameux – mais laborieux - sιsame. Il faudra qu’elle se mιfie pour la suite, sa folie et son hyper-activitι risquent de la desservir.

Dalι a d’incroyables faux-airs de Seal et – heureusement pour lui – une voix qui s’en rapproche ιgalement. Sa prestation se termine par un grand ιclat de rire de Manœuvre qui salue sa « magnifique performance ». Il obtient haut la main le feu vert (comme son pull) pour aller ΰ la capitale. Lio se dιmarque de ses collθgues, cela fait plusieurs fois qu’elle tacle les candidats, elle qui auparavant ιtait ιgalement capable de s’extasier pour un beau chauffage ou un grand frigo.

Suleyman se prιsente devant le jury avec la conviction de rιussir : « je suis diffιrent des autres, c’est beau la diffιrence ! Et surtout, je n’ai aucune faiblesse ». Ah si si, on t’arrκte, ta voix c’est ton vrai point faible. Manœuvre : « ben moi je suis carrιment consternι, ηa ne se chante pas du tout comme ηa ». Fidθle ΰ lui-mκme, il se rιpand en mauvaises excuses : « pourtant quand je chante dans des concerts, on me dit que c’est bien, que j’ai une personnalitι ΰ part ». Effectivement, tu vas κtre ΰ part, premier couloir puis ΰ gauche.

L’interminable file d’attente permet ΰ la camιra de faire la connaissance de Charles, un candidat qui pense que « tout le monde est une star mais [qu’il l’est] encore plus ». Mais qu’est ce qu’ils ont tous ? A ce rythme lΰ, Cindy Sander va prendre confiance en elle ! Il entame son titre, un bιret fixι sur la tκte et s’essaie aux vibes. Manœuvre ιnonce un « non » catιgorique et on prie pour que les trois compθres le suivent. La suite dans quelques instants puisque la troisiθme page de pub en ΰ peine une heure brouille les pistes… Voici le retour de Charles avec « quand on arrive en ville ». Hιlas pour nous, il ira en ville, dans la grande ville mκme.

Stιphanie rassemble plusieurs petits tics qui dιplaisent normalement aux mousquetaires : les yeux fermιs, les mains qui bougent tout le temps, le beat box… Lio n’est pas dupe : « je pense que tous vos gestes, c’est du cinιma, il va falloir changer ηa ». Sinclair et Manoukian arrivent ΰ passer au dessus de tout ηa et ΰ se concentrer sur sa voix uniquement. Elle poursuit avec un hit de Christina Aguilera, non dιpourvu de tics pour autant. Elle arrive ΰ dιcrocher la clι du thιβtre, il faudra qu’elle assure pour ne pas qu’ils regrettent leur choix !

Le concentrι de casseroles existant ΰ Lyon est impressionnant. Merci les Lyonnais, vous κtes nos rayons de lune. Manoukian balance ainsi ΰ un beau candidat sans aucun talent : « c’est comme un magnifique mannequin blond qui vient faire un gros prout dans un dιfilι ». Heureusement, il y a aussi des gens qui savent chanter.

Un petit bout de chou de 16 ans, Maite, vient prouver au jury qu’on peut encore rιclamer les bras de sa mθre et κtre en trθs bonne position pour titiller les autres candidats. Le jury est impressionnι par ce qu’elle propose et elle parvient ΰ faire l’unanimitι, ce qui est assez rare cette annιe !

Le suivant est Damien et il n’a pas froid aux yeux. Il fait sourire tout le monde en annonηant qu’il va reprendre « staying alive » mais on ne rit pas longtemps puisque sa proposition est trθs crιdible voire superbe ! Sinclair le vanne gentiment : « j’ai l’impression de voir Woody Allen chanter les Bee Gees, c’est gιnial ». Il fait lui aussi carton plein, comme quoi mκme ΰ 29 ans, on peut s’aligner aux cτtιs des bambins de 16-17 ans.

Lyon a donc ιtι une bonne moisson et on oublie sans souci Lille et ses dιceptions. Comme d’habitude, le teasing annonce des moments sublimes pour la semaine prochaine… Mieux vaut ne s’attendre ΰ rien ou alors ΰ des pubs interminables et des focus de 10 secondes chronos sur les talents dιnichιs.

Emma SALABERRY

0 commentaire(s) sur cet article


Pseudo :

URL :

Commentaire :





    Retour à La Une de Logo Paperblog

    A propos de l’auteur


    Forchibrator 159 partages Voir son profil
    Voir son blog

    l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte