Magazine Politique

Banderille n°290 : Société policée, policière ou polissonne ?

Publié le 04 mars 2009 par Toreador

L’humeur d’une époque est difficile à appréhender, d’autant que notre pays est divisé profondément sur ses valeurs et la conduite de l’avenir. Le débat sous mon précédent billet l’a démontré. Pour prolonger et approfondir mon propos, je voudrais rapprocher trois évènements récents, apparemment déconnectés :

Premièrement, l’éviction d’Aymeric Chauprade décidée par Hervé Morin, après que ce brillant professeur de géopolitique, très fin lettré, pétri de realpolitik allemande, proche de la Droite catholique, a “complaisamment” exposé les thèses alternatives aux thèses officielles sur les attentats du 11 septembre;

Deuxièmement, le fait que, comme le rapporte le Canard, le PDG de Radio France, Jean-Paul Cluzel,  énarque, inspecteur des finances, gay assumé, ait posé avec un masque de catch sur le visage, torse nu, dans un calendrier d’Act Up;

Troisièmement le débat au Parlement sur l’homoparentalité et la guerre sourde qui fait rage entre les camps les plus radicaux sur cette question : les cathos-conservateurs et les LGGT.

Les deux premiers faits parlent d’eux-mêmes. Retour sur 2 barbus si différents…

Chauprade dévoile…

On trouvera ici le détail, sans doute un peu biaisé, de l’affaire Chauprade. Pour avoir lu d’un bout à l’autre son bouquin le plus célèbre - “Géopolitique, constantes et changements dans l’Histoire” - je dois dire que c’est sans doute le plus brillant des géopoliticiens de sa génération. Ici ou là, quelques passages m’ont interpellé parce qu’ils participent d’une lecture conservatrice du monde mais Chauprade, qui n’aime pas du tout le néo-conservatisme, ne sombre jamais dans l’affirmation non étayée.

C’est un esprit clairement marqué à Droite, mais il n’y a pas de mal à cela. Une intelligence qui n’a rien à envier à Kissinger.

La décision d’Hervé Morin d’écarter Chauprade de son poste de professeur au collège interarmés de Défense est donc surprenante, pour ne pas dire brutale et surtout très rapide. Visiblement, elle aurait été prise avant même que les passages du dernier livre de Chauprade incriminés soient incendiés par ses détracteurs sur le web, et sans avoir laissé à l’intéressé le soin d’exposer ses motifs.

Pour une fois que nous avons une tête pensante de renommée internationale !

Et Robin se découvre…

Voilà la photo incriminée :

Banderille n°290 : Société policée, policière ou polissonne ?

Personnellement, je trouve ça déplacé, et dans la lignée de ce que j’ai pu dénoncer auparavant (D’ailleurs, pas de surprise : c’est le patron de Guillon).

Bonjour le service public. Dans un tel contexte, on regardera d’un oeil différent la polémique sur “l’indépendance” des médias publics et sur la nomination de ses dirigeants. Je reste favorable, moi, à ce que ce soit le Président qui les nomme, qu’il y ait un type au dessus capable de siffler la fin de la récré. Et sur une affaire comme celle-ci, à tout le moins un blâme aurait été nécessaire.

Quand je pense qu’Autheil prête aux inspecteurs des finances des pensées inavouables ! Les successeurs de Giscard et Juppé ont bien changé !

Société polissonne

En conclusion, je m’interrogerai donc sur ce deux poids, deux mesures. Sur une procédure bien expéditive pour faire taire un esprit dissident et sur une bienveillance bien anormale à l’égard de ce qui représente une entame à la dignité du service public.

Visiblement, si on fait une connerie, mieux vaut la faire en roman-photo qu’avec un texte. Me voilà prévenu(e). Je ne comprends pas - la vitesse de la lumière est pourtant plus rapide que celle du son. Je m’égare. Bref, je trouve assez inquiétant que la police de la pensée fonctionne bien mieux que la police des moeurs.

A l’heure où l’on parle d’homoparentalité, c’est un cas assez flagrant selon moi de ces deux France qui ne se parlent plus et ont de moins en moins de valeurs communes… D’ailleurs, le plus vieux n’est pas celui qu’on croit puisque Cluzel est de vingt ans l’aîné de Chauprade. Et encore : Chauprade et Cluzel se réclament du même Dieu ! Imaginez le choc des civilisations si en plus l’un d’eux avait été musulman* !

Aymeric Chauprade sait au moins ce qui lui reste à faire pour être à la mode. Il lui reste le calendrier du XV de France ?

* Cas d’école : Criticus réclame qu’on oblige les gens à montrer leur visage dans la rue. Ce M. Cluzel aurait été une victime innocente de sa législation, embarqué au panier à salades avec des enturbannés et des enburkhanées. Ouf, on est passés à deux doigts de la bavure !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Toreador 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines