Magazine Rugby

Marc Lièvremont ouvre son groupe aux anciens. Liste des 23 joueurs pour le match Angleterre - France

Publié le 05 mars 2009 par Ansolo

Marc Lièvremont avait annoncé que la liste des 23 joueurs pour les matches contre l'Angleterre et l'Italie subirait quelques modifications par rapport à sa devancière. On n'a donc pas été étonné de voir apparaitre des noms "nouveaux". On emploie des guillemets à dessein, car les nouveaux ne sont pas vraiment des perdreaux de l'année.

Qu'on en juge : Jérôme Thion, Julien Bonnaire et Damien Traille font leur retour en bleu. Visiblement, le staff tricolore a souhaiter densifier son pack. "Machine", comme le surnomment ses coéquipiers biarrots, devrait apporter une certaine assise à la mêlée tricolore ainsi que son expérience sur les rucks. Il n'est pas forcément le joueur le plus pénétrant qui existe, et il devra soigner sa propension à aller un peu vite au sol pour apporter sa pierre à l'édifice offensif Français, tel que le conçoivent les sélectionneurs.

L'appel à Jérôme Thion conduit à s'interroger sur le repositionnement de Sébastien Chabal en "8". Certains trouveront cette décision plus conforme aux capacités du barbu, qui évolue traditionnellement à ce poste. Pourtant, on n'est pas convaincu que la sélection de "caveman" à ce poste soit moins discutable que celle de Louis Picamoles. S'ils justifient son choix, les propos de Marc Lièvremont sur la polyvalence "7/8" du joueur de Sale ne convainc pas vraiment. A vrai dire, on a le sentiment que le maintien de Sébastien Chabal dans le groupe obéit à des considérations qui dépassent les simples compétences rugbystiques...

Julien Bonnaire est quant à lui sélectionné en lieu et place de Fulgence Ouedraogo. Le physique un peu léger (toutes proportions gardées...) du Montpelliérain constitue un point faible de la troisième ligne française. Son activité dans le jeu n'est pas discutable, en paticulier sur le plan offensif. Ce qui l'est davantage, c'est son impact physique dans les zones de rucks, point clé du rugby actuel, même si on peut le déplorer. Julien Bonnaire profite de son retour en forme et de son expérience pour réintégrer un groupe au sein duquel sa polyvalence est un atout : il peut jouer à l'aile de la troisième ligne comme en son centre.

Même polyvalence avantageuse pour Damien Traille. On se souvient que Bernard Laporte l'aligna avec bonheur à l'ouverture en Afrique du Sud (en 2006) et, avec un moins de réussite, en 2007. Il couvrira vraisemblablement ce poste, celui de centre voire celui d'arrière sur le banc des remplaçants.

Les sélectionneurs ont fait preuve de continuité dans leurs choix en ne sélectionnant qu'un seul ouvreur, François Trinh-Duc. Pourtant auteur d'une performance en demi-teinte face au Pays de Galles, le jeune et talentueux Montpelliérain se voit donner une nouvelle chance. Il faut sans doute la mettre sur la capacité de ce joueur à attaquer la ligne d'avantage et à faire jouer ses trois-quarts plus près de la défense adverse, ce que ne fait pas (encore) Lionel Beauxis.

Chez les trois-quarts, pas de gros changement, si ce n'est le retour de Florian Fritz, qui a purgé ses trois semaines de suspension récolté après le match contre l'Irlande. Clément Poitrenaud fait quant à lui les frais de la forme remarquable de Maxime Médard.

On note que Mathieu Bastareaud, appelé de dernière minute la semaine passée pour pallier la blessure de Maxime Mermoz, reste dans le groupe. C'est dur pour le Perpignanais, qui mériterait d'être revu, mais plutôt normal pour le Parisien, auteur d'une prestation plutôt convainquante avec les bleus face aux Gallois.

Le groupe est évidemment susceptible d'être modifié car il y aura une journée de championnat ce week-end. Au passage, on soulignera le geste de Guy Novès qui a décidé de laisser les internationaux au repos.

Sur le papier, Marc Lièvremont donne le sentiment de privilégier l'expérience sur la nouveauté. Un pack un peu moins mobile mais un poil plus solide sur les phases de combat que les derniers alignés, sera chargé de donner la réplique à un "huit" Anglais sans doute très agacé par ses dernières performances. Quant aux trois-quarts, on se dit que le XV de France n'aura pas à souffrir de la comparaison.

On l'a dit, la victoire face au Pays de Galles n'a pas levé comme par miracle toutes les questions qui se posent sur le jeu du XV de France et sur ceux qui sont chargés de l'animer.

Succès ou défaite, le match de Twickenham apportera nécessairement des éléments de réponse aux attentes que le succès de vendredi dernier a fait naître chez les supporters Français.

Liste des 23 joueurs français retenus pour le match Angleterre-France, dimanche 15 mars 2009
  
Avants (13): Faure (Sale/ENG), Barcella (Biarritz), Szarzewski (Stade Français), Kayser (Leicester/ENG), Domingo (Clermont), Marconnet (Stade Français), Thion (Biarritz), Nallet (Castres, cap), Millo-Chluski (Stade Toulousain), Harinordoquy (Biarritz), Dusautoir (Stade Toulousain), Bonnaire (Clermont), Chabal (Sale/ENG)
  
 Arrières (10): Parra (Bourgoin), Tillous-Borde (Castres), Trinh-Duc (Montpellier), Jauzion (Stade Toulousain), Fritz (Stade Toulousain), Bastareaud (Stade Français), Heymans (Stade Toulousain), Médard (Stade Toulousain), Traille (Biarritz), Malzieu (Clermont)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ansolo 109 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines