Magazine

Les opérateurs vont-ils tuer l'Internet mobile ?

Publié le 09 mars 2009 par Musaraign

Ce titre pourrait passer pour une rancoeur personnelle vis-à-vis de mon opérateur dont le nom commence par O et finit par range et je reconnais qu'il y a un peu de ça.

Peut-être suis-je impatient mais un peu d'histoire ne nous fera pas de mal. Monsieur Bell avait-il imaginé que l'on ferait passer autre chose que de la voix par ses câbles cuivrés ? Et pourtant, dès l'apparition du fax puis du Minitel - chez nous - l'Homme dans grande clairvoyance a eu l'idée que les petites impulsions électriques pouvaient aussi transporter des données.

Inutile de dire qu'avec l'arrivée de l'Internet dans nos contrées et ses modems agités de joyeuses porteuses, nous avons connu il y a près de 15 ans de cela les prémices de la révolution numérique.
On a connu à cette époque les forfaits à la durée et c'est là que le parallèle avec les opérateurs mobiles prend tout son sens.Il faudra attendre 2003 pour que l'ADSL soit lancé en France et que l'on connaisse les joies de l'Internet illimité. Nos enfants et nos lecteurs de moins de 18 ans nous prendront pour des OVNIs et pourtant c'est la réalité.
Quel est le rapport avec les opérateurs et l'Internet mobile alors ?Si aujourd'hui les fournisseurs d'accès et les opérateurs téléphoniques ne font qu'un - ou sont filiales de ces derniers - les opérateurs mobiles deviennent fournisseurs d'accès à l'Internet Mobile.
Et donc ?Sous l'appellation fallacieuse "d'Internet illimité", nos opérateurs sont en train de reproduire le schéma de la téléphonie fixe en bridant le volume mensuel de données. Un blogueur de mon entourage en a d'ailleurs fait les frais.En lieu et place d'un Internet mobile qui dépote et tendrait à attirer de plus en plus d'abonnés chez les opérateurs, ces derniers brident et restreignent l'utilisation qui pourrait être faite de nos terminaux intelligents. Pis, ils s'emmêlent les pinceaux en multipliant les offres abracadabrantes dont la lisibilité est comparable à celle d'un Guide Rouge Michelin à cent mètres de distance.
A quand le vrai Internet mobile illimité ?
Et vous de rétorquer : "Mais Musa tu compares les opérateurs mobiles aux fournisseurs d'accès alors qu'on sait que les infrastructures fixes étaient amorties depuis des années et que c'est ce qui leur a permis de proposer de l'ADSL en illimité. Pour les opérateurs mobiles, le coût d'infrastructure - extension de la 3G voire de la 3G+, suppression des zones blanches, etc. - liés au coût de transport de données rendent l'opération impossible aujourd'hui."
Et moi de vous renvoyer : "Que nenni ! L'installation des DSLAMs et la couverture des abonnés à 1,8 km à la ronde a un coût que les FAI ont dû intégrer".
Après des années d'ententes entre eux à se sucrer sur la bête, il serait temps que les opérateurs mobiles ouvrent les vannes s'ils ne veulent pas sacrifier une nouvelle fois la poule aux oeufs d'or sur l'autel de l'engraissement à court terme.Voilà, la polémique est lancée ! A vous de réagir !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Musaraign 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte