Magazine France

Bachelot, la cigarette classée X

Publié le 10 mars 2009 par Rebus

 En 1968 (oui, ce fameux mois de mai), on clamait "Il est interdit d'interdire". Courant, 2007, un petit agité candidat, et futur vainqueur, à la peésidentielle, entend en finir avec l'héritage des années chevelues.

Et ça marche, le lot d'ordre maintenant est plutôt "interdisons tout". Roselyne Bachelot, apothicaire prétendument ministre de la santé, plus célèbre ppur ses tenues flashies et ses déclarations à l'emporte pièces que par la qualité de ses décisons vient donc d'interdire la vente de tabac aux moins de 18 ans.

Classée X, la clope, et hop, le buraliste se retrouve rangé à côté du gérant de sex shop ou presque.

Alors, évidemment, on va sortir les grandes tirades sur la santé, l'addiction au tabac, tout le truc habituel. Ok, le tabac est dangereux, fumer tue, machin, bien mais, à mon humbe avis, cela, tout le monde le sait.

Les campagnes anti tabac ne sont pas nouvelles, l'info sur la dangerosité de la clope, ainsi que sur le lien entre précocité de la tabagie et rapidité de l'addiction spnt faites depuis longtemps.  Prohiber la cigarette ne fera que la rendre plus attractive, même un ministre ou des députés UMP devraient comprendre cela.

Pour les plus lettrés d'entre eux, je rappellerais simplement qu'"onest sérieux quand on a 17 ans", maisqu'on a par contre des copains qui, eux, ont 18 ans et pourront s e faire un peu d'argent de poche en ravitaillant les potes en sucettes à cancer (ce fameux esprit d'entreprise si cher à nos umpistes).

On a connu Bachelot moins soucieuse de la santé de nos chères têtes blondes ( ou autres teintes qui vous agréent) lorqu'il s'est agi d'autoriser le Red Bull malgré les dangers avérés de la concentration de taurine.

Toujours la même démagogie dégoulinante de l'UMP, un coup de baton suivi d'un "c'est pour votre bien" .

 Par contre, on peut noter la toujours grande sensibilité des umpistes aux lobbys pinardiers et autres, qui leur permet de légiférer sans rougir sur unefestivité de l'alcool en descente de caves ou  foires diverses, opposé à sa nocivité en soirées type open bar ainsi que l'interdiction de la publicité sur les alcools sauf...sur Internet.

Hypocrisie ? Meuh, non enfin


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Rebus 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte