Magazine Europe

Once upon a time in London

Publié le 10 mars 2009 par Elodya

Chers lecteurs, veuillez m'excuser pour le non-bloguage d'hier. Je me suis octroyée une journée de congé voyez-vous. Enfin de congé... J'ai rangé la valise, trier le linge, lu les dizaines de flux RSS qui m'attendaient dans mon Netvibes, mis à jour mon CV sur différents sites, .. J'ai juste voulu prendre le temps d'écrire ce billet convenablement plutôt que de vous le balancer à la hâte hier!

Pour commencer, sachez que le programme que je vous avais présenter ici et ici a été chamboulé. C'est un peu le principe du programme d'ailleurs non? Nous avons arrangé ce dernier selon nos humeurs et envies. Et ce fut un week-end magique!

Tout d'abord, la météo a été fabuleuse avec nous. Nous avons eu de longs moments ensoleillés, de douces températures et une seule "English Shower" pour faire typique tout de même. Un vrai week-end printanier. D'ailleurs, les cerisiers du Japon et autre fortitia sont déjà bien fleuris tandis que les bourgeons garnissent de leur vert tendre les autres arbres de la capitale.

Once upon a time in London
Par contre, je trouve que j'ai été relativement raisonnable coté shopping. Heureusement d'ailleurs, car vous allez voir qu'on a eu notre petite dose d'aventure pour le retour! Et pour l'anecdote, si j'avais prédis que j'acheterais des lunettes de soleil, je n'en ai rien fait... J'ai même perdu celle que j'avais emporté avec moi!
Mon samedi
Réveil en pleine nuit plutôt facile finalement. Premier café à la gare de Bruxelles-midi et second dans l'Eurostar accompagné d'un demi brownie partagé avec l'homme. Le trajet passe vraiment très vite. A peine le temps de discuter un peu et nous débarquons sur le sol Briton dans la magnifique gare de St-Pancras.
Once upon a time in LondonOnce upon a time in London
Petit détour par l'hôtel pour déposer nos bagages. Nous avions choisi le Novotel London West. Il est un peu décentré, il se trouve dans le quartier de Hammersmith au bout de la ligne de métro rose. Mais c'est un très bel établissement, très bien entretenu. Les chambres étaient belles, la literie de confort+++++. D'ailleurs, j'aurais bien repris la couette et l'oreiller si j'avais pu. Nous avons en plus pu faire notre check-in dès 8h30 alors qu'il était annoncé dans la brochure que c'était possible à partir de 14h uniquement. Et pour ne rien gâcher, avait lieu ce week-end un séminaire pour les jeunes commerciaux d'une grande société d'assurance anglaise. L'hôtel était donc rempli de jeunes hommes en costumes bien taillés parmi lesquels se trouvaient plusieurs spécimens plutôt agréables à regarder. Et non, tous les anglais n'ont pas de grandes oreilles et des dents de lapin. Bien au contraire ;-)
Nous avons mis le cap pour débuter notre visite sur Portobello Road et son marché afin d'y flâner et de ressentir l'ambiance du quartier de Nothing Hill. Nous avons malheureusement été un peu vite à mon goût car j'aurais bien traîné plus longtemps devant les jolies boutiques bohèmes de cet adorable quartier. J'y retournerai sans aucun doute une prochaine fois.
Once upon a time in LondonOnce upon a time in London
Nous avons ensuite pris le métro jusque Camden Town. L'ambiance y est différente, plutôt Punk-Rock, terriblement révélatrice de l'histoire de la musique anglaise des années 80. Si vous cherchez des accessoires clouté, cuiré ou même des déguisements un peu trashy, c'est THE place to be. Je vous conseille surtout le marché de Camden Lock, véritable caverne d'Ali Baba situé dans des ruelles, des cours magnifiques le long du canal. Je suis certaine que vous trouverez bien de quoi dépenser quelques Livres tout comme moi lorsque j'ai craqué sur ces deux petites blouses.
Once upon a time in LondonOnce upon a time in LondonOnce upon a time in LondonOnce upon a time in London
Et si vous avez un petit creux, sachez qu'au centre de ce marché sont regroupées un tas de petites échoppes proposant une cuisine du monde d'une diversité impressionnante. Miam miam!
Once upon a time in London
Après avoir pris le temps d'y déguster de tokoyaki, spécialité japonaise, nous avons rejoint l'hypercentre pour notre premier arrêt dans un pub. Guiness pour les hommes, cidre pour les femmes. Bonheur.
Nous avons profité de notre proximité de Covent garden pour y faire une ballade. Trop courte de nouveau pour moi mais deux jours ne suffisent décidément pas à visiter les moindres recoins d'une capitale. Surtout lorsque nous partons à plusieurs et que nous tenons à satisfaire les envies de chacun. J'ai vraiment beaucoup aimé cet endroit charmant, remplis de boutiques parfois minuscules mais toujours très mignonne. Vous y trouverez notamment un Lush et une boutique appelée Octopus qui vend les articles de la marque Pylones. Je vous recommande cette dernière si vous aimé cette marque car les prix sont très intéressants comparé à ceux pratiqués chez nous. J'en ai d'ailleurs profité pour remplacé ma brosse de vaisselle qui agonissait sur mon évier...
Nous nous sommes promenés ensuite vers Leicester Square, dans Chinatown et Soho, avant de prendre un petit repas typique dans un pub. Nous avons continuer par un peu de lèche-vitrine sur Regent et Oxford Street. J'en ai profité pour acheté quelques paires de collants chez Mark&Spencer car ils sont réputés pour être les meilleurs chez les modeuses. Je suis passée chez TopShop mais c'était une cohue sans nom. Impossible de rester dans un état mental équilibré en passant plus de quinze minutes là-bas. J'ai jeté l'éponge, malheureusement.
Enfin, nous avons été prendre l'apéritif sur Trafalager Square, dans un établissement très classe: Le
scottish Bar & Restaurant "Albannach". Je vous recommande le Moscito, un mojito version Whisky très réussie et servie pour 7,5£. Les serveurs et serveuses portent joliment le kilt, la déco est vraiment réussie.
Once upon a time in London
Nous avons terminé notre journée dans le quartier indien de Southall pour déguster une cuisine parfumée à souhait. Mon taandori était particulièrement bon.
Retour à l'hôtel et repos bien mérité. On s'est tous écroulés!
Mon dimanche
Après un petit-déjeuner réussi au buffet particulièrement bien garni de l'hôtel, nous avons joué aux touristes modèles en partant vers London Bridge avant de nous rendre vers Big Ben et Westminster Abbay.
Once upon a time in LondonOnce upon a time in London
Apéro dans un pub à nouveau (oui, on aime les pubs, le cidre, la guiness mais avec modération) avant de prendre un repas dans un Burger King. Nous nous sommes un peu séparés pour que chacun puisse faire une activité dont il avait envie. Mon homme et moi sommes retourné faire du shopping. Nous avons cherché Abercrombie qui se cache dans une petite rue perpendiculaire à Regent Street, au coin de Saville Row et de Burlington Gardens. Il n'est vraiment pas évident à trouver. Repérez bien l'adresse sur un plan si vous comptez y faire un tour. Ne dérogeant pas aux codes de la marque New-Yorkaises, ce sont de jolis mannequins qui nous ont accueilli dans l'atmosphère parfumée typique Abercrombiesque. Il y avait une foule dingue mais nous sommes tout de même ressortis avec quelques achats... 311£ dont la plus grande partie pour Monsieur!
Once upon a time in LondonOnce upon a time in London

Crédits photos: www.abercrombie.com

Once upon a time in London

Crédit photo: Google Maps

 


J'ai débusqué aussi un magasin de la marque Desigual dont je vous avais parlé
ici sur Regent Street. J'ai vu de mes propres yeux le manteau dont je rêve, je l'ai même touché mais il n'y avait plus ma taille. Il valait sans doute mieux. J'ai également repéré une marque de puériculture terrible qui s'appelle Mams and papas.
Détour par le plus grand magasin de jouet du monde, Hamleys, avant de déniché par le plus grand des hasard un magnifique bustier dans la boutique de la marque Coast. Ce sera pour le mariage de mon amie, je vais me faire faire une longue jupe dans le ton chocolat qui va avec le ruban et la broderie par une couturière.

Once upon a time in London

Crédits photos: www.coast-stores.com

Du coup, j'en ai profité pour acheté quelques accessoires pour ce mariage chez Accessorize.

Once upon a time in LondonOnce upon a time in LondonOnce upon a time in London
Crédits photos: http://www.monsoon.co.uk/icat/accessorize


Dernier verre londonien dans un dernier pub sur Baker Street, fief de Sherlock Holmes. Très typique et sympa car il y avait une diffusion d'un match de foot sur écran géant.

Ensuite course jusqu'à l'hôtel pour récupérer nos bagages et courses dans l'autre sens pour attraper l'Eurostar du retour... que nous avons raté! Nous avons demandé s'il était possible de prendre le suivant qui était aussi le dernier à rentrer sur Bruxelles. Complet! Sauf en première classe...
Nos deux alternatives: passer la nuit sur place pour prendre le premier train du matin ou payer un supplément de 150€ par couple pour aller en première classe. Nous avons opté avec douleur pour le second choix. Heureusement que nous allions avoir droit au champagne et au repas!

Dernier petit tour dans la librairie de la gare. J'ai une manie, une habitude que j'adore. J'achète toujours la presse féminine de l'endroit que je visite. J'ai donc ramené avec moi le Glamour et le Cosmo version londonnienne.

Dans le train, le champagne et le contre-coup de la fatigue cumulé au stress du train, nous avons litéralement exploser. Fous rires et bêtises diverses ont ponctués le voyage de retour. Le personnel de l'Eurostar a vraiment été patient et sympa avec nous.

J'étais dans mon lit vers 1h, exténuée et ravie de ce week-end entre amis qui s'est déroulé presque sans accrocs. J'ai fait le plein de bonne humeur et aussi d'envie de retourner là-bas pour une quatrième fois dans quelques temps. En attendant, nous parlions déjà de filer vers l'Espagne tous les six en automne pour une visite de Madrid ou Valence...

Quand je vous dit que j'ai des fourmis dans les jambes!!!


Toutes les photos ne portant aucune mention sont sous le copyright Vanessainwonderland©

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elodya 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte