Magazine Société

Ubu se cache au service étranger des préfectures

Publié le 10 mars 2009 par Oldchaps

Aujourd'hui c'est RTT. J'en profite pour faire la paperasse administrative. Ma femme étant Camerounaise, nous avons donc régulièrement des papiers à réaliser. Mes trois enfants étant Français, ils n'ont pas ce type de problème.

Pour les non-initiés à ces procédures, le messie s'appelle "carte de séjour" et un de ses roi mage se nomme le récipissé de la carte de séjour. Celui-ci vaut carte de séjour lorsque le dossier est en cours de traitement. Le titre de séjour est valable un an et son récipissé trois mois.

Nous avons déménagé de Grenoble à Valence l'été dernier, la carte de séjour de ma femme pour 2008 était valable jusqu'au 31 décembre 2008. Nous sommes allé récupérer le dossier de renouvellement début Aout 2008 à la Mairie de saint Marcel les Valence. Nous l'avons rempli, et l'avons rendu fin Août 2008 à qui de droit.

J'ai demandé si nous aurions le titre de séjour avant la fin de l'année, l'assistante à la mairie m'a regardé incrédule: mais bien sur Monsieur, tout de même !

Démarches administratives

La fin de l'année est arrivée à grands pas, et nous ne voyions toujours rien venir. Nous nous sommes donc  renseignés et nous avons compris que la Mairie n'était pas apte pas à traiter ce dossier. celui-ci avait donc été envoyé à la préfecture de Valence. La préfecture de Valence dès réception de ce dossier l'a transféré à la préfecture de Grenoble. Valence nous a demandé de contacter la préfecture pour "faire avancer le dossier". Le service étranger de la préfecture de Grenoble nous a répondu dans un premier temps qu'ils n'avaient pas ce dossier, pour ensuite (quelques semaines après), nous répondre que celui-ci était en cours de traitement. Nous n'avons eu aucuns courriers de la part de personne à ce sujet tout au long de cette procédure. Bref le dossier est passé d'un statut "missing in action au statut "in Progress".

Nous avons eu notre troisième enfant à Noël, et nous avons eu du mal à pousser l'administration. Ma femme est donc sans papier depuis le premier janvier 2009. Après quelques coups de fils infructueux, nous nous sommes décidés ce matin, à aller au service étranger de la préfecture de Valence.

La préfecture de Valence aujourd'hui

Ce matin donc, déplacement à la préfecture, nous arrivons dans la salle réservée au procédures pour les étrangers, je prends immédiatement une photo de la salle en question. Quelques minutes après, une responsable pète-sec vient me voir et me demande de ne plus prendre de photo puisqu'il faut l'accord des participants. Je lui demande donc si elle souhaite être prise en photo. Refus de sa part. Bref, passons les détails.

Nous avions le numéro 385, après environ une heure d'attente, nous expliquons la problématique.

Primo: la préfecture de valence ne peut rien, puisqu'ils ont relancé la préfecture de Grenoble "déjà par deux fois" sans résultats. Et dixit l'employée nous avons bien raison de ne pas être contents. C'est donc à nous de relancer la préfecture de Grenoble afin qu'ils prennent en compte notre déménagement du premier Aout 2008.

Secundo: nous sommes dans notre tort puisque la carte de séjour est expirée, il faut donc faire un récipissé qui sera valable trois mois en attendant que le dossier revienne à Valence.

Problème: Nous prenons donc le formulaire, et à notre grande surprise figure dans les pièces demandées des pièces "originales" qui sont dans le dossier à Grenoble (puisqu'elles étaient demandées).

Préfecture de Grenoble

Conversation avec le service étranger de la préfecture de Grenoble. Explication du problème - je vous passe ma collègue - réexplication du contexte.

Ha ! nous avons des fois des pannes informatiques, nous n'avons plus le dossier, mais je ne peux pas vous garantir que nous l'ayons envoyé à Valence. De plus dans l'informatique le dossier est dans la Drôme et je n'ai pas les droits d'accès même si je le voulais.

Mais de toute façon, Valence aurait dû vous fournir un récipissé sous deux mois à réception du dossier, vous ne l'avez pas ?

A l'heure ou j'écris ce billet, le service étranger de la préfecture de Valence est fermé; il réouvre Jeudi matin.

Ma femme reste donc en situation irrégulière et je risque personnellement 5 ans de prisons pour cette invraisemblable histoire qui nous est imposée - en effet: "toute personne venant en aide à une personne en situation irrégulière est passible de 5 ans de prison".

Alors, Eric Besson, je ne porte pas d'étoile jaune certes, mais je porte le fardeau de votre administration, de votre politique ainsi que celle de votre prédécesseur. Et je vous assure que cela me coûte beaucoup.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oldchaps 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine