Magazine Journal intime

Vêlage

Par Journalvernois

Voilà déjà 2 semaines que j’ai posté mon dernier billet. Il faut dire que le train-train quotidien de ces jours passés ne me fournit guère matière à raconter ce qui se passe à la ferme si ce n’est des faits que j’ai déjà décrits.
La vie est rythmée par le pansage journalier ce qui prend déjà pas mal de temps. . Avec le beau temps que nous venons de connaître j’ai pu faire du bois, épandre du lisier, enlever le fumier pour la deuxième fois avec le mini-chargeur articulé. J’ai même labouré à Corfeuil pour semer de l’avoine (avoine de février écrase les greniers) mais je n’ai pas pu emblaver; je trouve qu’il fait encore trop froid, on subit encore de bonnes gelées.
Les vaches se sont enfin décidées à vêler. Quand les veaux arrivent je suis tout de suite plus occupé: par la surveillance de jour comme de nuit, par l’accouchement, il faut être là, par l’apprentissage à la tétée, etc.. etc. Il a fallu avoir recours à la césarienne (210 euros ttc ) à 2 reprises. Mais dans l’ensemble ça ne se passe pas trop mal.
Suite à la visite d’une jeune femme en week-end dans la maison voisine, je me rends compte que, comme elle, beaucoup de gens aimeraient bien assister à un vêlage. Dimanche après-midi, après m’ être assuré que tout se présentait normalement, j’ai laissé la vache faire et pris les photos que je vous livre.
Leçon de choses ou cours de SVT comme on dit maintenant

premières contractions  ( nous on dit coliques ) la vache lève la queue, piétine, se couche , se relève

les pattes avant se présentent dans une poche de liquide gluant

la tête arrive posée sur les pattes avant et commence à sortir

sous les poussées utérines le veau est expulsé

le veau est  sorti, il est encore relié à la vache par le cordon ombilical qui va se rompre quand la vache  va se relever ou quand je vais tirer le veau vers la tête de la mère

la boule bleue est une poche d’eau qui habituellement sort en tout premier . parfois elle arrive après le veau comme dans ce cas

je donne le veau à lécher . Pour donner du courage à la vache je le saupoudre de sel fin

le veau est maintenant bien propre; Je n’ai pas fait relever la vache contrairement à l’habitude, car si elle continue à pousser après la sortie du veau on risque le prolapsus utérin

2 à 3 heures après le nouveau-né est prêt à téter; La prise de colostrum (le premier lait de la vache ) dans les premières heures de la vie du veau est très importante pour celui-ci. Le colostrum est très riche et contient des anticorps qui seront transmis au veau pour le protéger de certaines maladies néonatales

Voici résumé en quelques photos comment se passe la naissance d’un veau. Dans ce cas tout s’est bien passé mais il ne faut pas croire que c’est à chaque fois aussi simple. Parfois on attrape de bonnes suées, on se fait de sacrées frayeurs et des fois cela tourne à la catastrophe

A bientôt


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Journalvernois 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog