Magazine

Interdictions, contraintes, …

Publié le 10 mars 2009 par Jfa

La loi Hadopi vient de passer, sanctionnant les téléchargements peer to peer. L’opération, “copie privée” est autorisée lorsque vous achetez un CD et que vous le copiez. Elle est interdite en-ligne. Qui est principalement pénalisé ? Les jeunes, car, à mon âge, on est moins zappeur et on a les moyens de se payer un à deux CD par mois ou payer ses musiques sur Itunes, même si …, de temps à autres, …

Ce sont les mêmes jeunes qu’on “responsabilise” avec l’interdiction d’acheter des cigarettes si l’on est mineur, les mêmes à qui l’on interdit l’alcool, le cannabis, … 

Certes, je ne rêve pas d’un pays où chacun serait alcoolique, conduirait sous l’effet de l’alcool ou autres substances, fumerait inconsidérément du “hakik” (que je ne consomme personnellement pas),.. Bien qu’ex-68ard, je ne suis pas spécialement adepte d’une société outrageusement “permissive”, mais je m’interroge.

En 50 ans, on n’aura jamais connu dans l’histoire une telle frénésie législative et règlementaire, une telle accumulation d’interdictions et d’obligations de toutes sortes, essentiellement centrées sur les jeunes. Le tout approuvé par une grande partie de la population prélablement “sensibilisée” par des spots de pub-télé, d’articles dans quelques magazines et quelques émissions télé où se pressent des “experts”. Les émules de Ciotti s’empressent de déposer une proposition de loi et nos députés UMP et Nouveau Centre, en bons obscurantistes, sont fiers d’eux: “on travaille”.

On est en train de faire subir à la société ce que les siècles précédents avaient fait subir à la taille des femmes: on corsette, de plus en plus rigide, de plus en plus serré, de plus en plus haut, de plus en plus bas. On corsette sans se rendre compte de la perte de souplesse sociale que cela entraîne. On corsette en oubliant que la jeunesse est une couche sociale dont la raison d’être est la subversion, l’évolution, et la création sociales. Les jeunes sont là pour amener un peu de désordre pour faire bouger les choses et, en cette époque où les  + de 65 ans représentent plus du tiers de la population, nous en avons sacrément besoin.

On corsette au nom de l’idéologie imbécile d’une société transparente et rationnelle et où chacun aurait sa place numérotée et ses comportements autorisés sur une check-list, en oubliant que le désordre social est aussi nécessaire que l’ordre pour éviter, dans les deux cas, les totalitarismes intellectuels précédant les autres. Ce n’est même plus de la pensée unique mais de la pensée zéro. Or, on sit depuis longtemps qu’ordre et désordre sont les deux mamelles de l’auto-organisation.

A côté de cela, on accepte, voire on encourage les paradis fiscaux, les dérèglementations financières qui nous ont conduit là, la libre circulation des capitaux permettant tous les blanchiments. On étouffe les affaires des collèges des Hauts de Seine, on met quinze ans à juger les Tibéri, on prépare la suppression des juges d’instruction pour que les copains du pouvoir puissent se corrompre sans risque. Hyper-ordre du côté social, hyper-désordre du côté financier.

Nous entrons dans une société de vieux et de riches, de vieux que dérangent les cris des enfants en cour de récréation, de riches qui n’en ont jamais assez. Raison de plus pour ne pas laisser normaliser à outrance.

- Intéressante séance de l’Université Populaire 06 sur la laïcité, hier soir.

- Listes socialistes aux Européennes: “Quatre des cinq députés sortants les moins travailleurs sont rééligibles, dont deux têtes de liste: Vincent Peillon et Henri Weber”. Rue 89 .

- Socialisme à la T. Blair. Le Monde. Vous disiez “caniche” ?

- Obscurantisme US. Le Monde.

- Universités: “Le statu quo est préférable à la logique de marché”. Le Monde.

- Malgré des bénéfices historiques, Total supprime plus de 550 emplois. Le Monde. Le cours de l’action va remonter…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jfa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte