Magazine

Nouvelle Star : Paris-Marseille, l'éternel combat

Publié le 10 mars 2009 par Forchibrator
Nouvelle Star : Paris-Marseille, l'ιternel combat

Publiι le 10/03/2009 imprimer envoyer ΰ un ami A A+ A++


Nouvelle Star : Paris-Marseille, l'éternel combat

Toujours le mκme portrait interminable qui annonce le dιbut de l’ιmission… Va falloir s’y faire puisqu’il semblerait que ce soit le gιnιrique. Mais le teasing qui suit est utile, il nous rιvθle des voix splendides et des reprises originales. Ce n’est pas le moment de zapper, pourvu que ηa dure !
La premiθre candidate marseillaise aurait pu participer ΰ « graines de star » vu qu’elle n’a que 16 ans. Caroline a choisi d’interprιter un titre d’Edith Piaf. Elle aurait pu ιchouer ou tomber dans le vulgaire mimιtisme mais il n’en est rien, sa voix reste limpide et ravit nos oreilles. Lio : « une voix chaude remplie d’ιmotions et de sensualitι, c’ιtait super ». Sinclair et Manoukian suivent Lio sans tortiller d’oω que ce soit. Quant ΰ Manœuvre, il reste fidθle ΰ lui-mκme et n’adhθre pas ΰ ce genre de prestation.

Makran, le candidat suivant s’y prend bien mal pour sιduire le jury : « bonjour je ne vous connais pas, je sais simplement que lui est rιdacteur, lui a fait les autres saisons, elle a chantι « Banana Split » et lui je ne connais rien de lui… ». Sinclair riposte sans attendre «allez hop tu sors ». Malheureusement il n’obιit pas et se lance ΰ corps perdu dans une chanson de Mickael Jackson. Sa voix aussi est perdue et il ne fait rien passer ΰ part un fou rire. Le chanteur venu de nulle part n’en revient pas : « Vraiment je ne comprends pas, je ne vous dis mκme pas au revoir ».

Camιlia et ses lunettes reprennent le classique d’Armstrong, « What a wonderful world ». Il n’y a pas que son look qui soit atypique, sa voix est sublime et dιclenche mκme des applaudissements de Manoukian : « elle a tout pigι, c’est la jazz attitude ΰ mort ». Sinclair a les poils hιrissιs, ce qui est un immense indicateur, appelons le « le poilologue ». Elle repart avec une dιcision unanime et une boutade d’Andrι : « en vous voyant arriver, je pensais que c’ιtait une blague mais il n’en est rien ! ». Ah ce Dιdι, toujours le mot pour rire !

Le reste des candidats est tout juste bon ΰ gagner 10 centimes par jour dans la « rue du pipi » de votre village. A tel point que Sinclair rιclame la mise en place d’une trappe au sol qui permettrait au jury d’appuyer sur un bouton et d’expulser ainsi les visiteurs indιsirables et autres nuisibles. Les mots « abominable, horreur, c’est par lΰ la sortie et oh mon dieu » se succθdent dans la bouche du quatuor.

Arrive ensuite « l’aigle noir », livrι par Elodie, petite boule de stress de 20 ans. Elle a ce petit quelque chose de vagabonde-attitude et de chaleur dans la voix qui rattrape toute l’anxiιtι qu’elle communique par le biais de son interprιtation. Manoukian est un peu ιnervι : « vous faites du mauvais thιβtre qui dessert votre chanson ». Lio tente de la dιfendre mais la testostιrone a parlι, elle n’a pas la carrure pour continuer l’aventure. Elle quitte la salle mais ne se fait pas oublier pour autant, les quatre mousquetaires se demandent s’ils ont effectuι le bon choix… Ils ιprouvent le besoin de la revoir. La superbe animatrice qui pour le moment ne sert ΰ rien et est absolument invisible sauf ΰ cet instant prιcis (nous vous laissons le temps de reprendre votre souffle ici) lui prodigue quelques conseils : « cette fois, laisse les en placer une, ne leur coupe pas la parole tout le temps et crois en toi ». Avec tout ηa, tβche de ne pas oublier de chanter et cela devrait bien se passer. Une fois la pub terminιe, on la voit rιapparaξtre, elle propose cette fois un titre de Mark Cohen. Andrι change ainsi son non en oui et espθre qu’elle va gagner en sιrιnitι. Manœuvre donne un tout petit oui auquel s’ajoute un grand non de Sinclair. Cela suffit tout de mκme, elle peut poursuivre, mais il va falloir se battre, ils n’ont pas l’air de la porter dans leur cœur.

Jessica a tout d’une touriste, c’est elle qui le dit « je suis lΰ en vacances mais je suis certaine d’κtre la nouvelle star ». Elle se la pθte ok, mais elle a de quoi : le style, la voix et le charisme. La demoiselle donne l’impression que ses cordes vocales vont lβcher ΰ la moindre note mais c’est tout ce qui fait le charme de sa prestation. Manœuvre : « cette ιmission est dιmoniaque, je ne sais pas ce qui va se passer quand tu vas chanter avec les autres, j’ai envie de voir ηa». C’est une bonne raison pour dire oui et lui faire pousser des ailes. A trθs vite Jessica !

La Nouvelle-Calιdonie est reprιsentιe par Mathilde et servie par « Oh ! » de Micky Green. C’est mignon mais ηa ne casse pas trois pattes ΰ un canard. Lio : « j’ai trouvι la chanson trθs laborieuse, je dis non ». Sinclair avoue carrιment qu’il s’est ennuyι et qu’elle manque cruellement d’ιnergie. Elle ne se laisse pas dιmonter, faut dire qu’au prix du billet d’avion, ηa fait cher le non dans ta face ! Donc elle choisit d’interprιter « ta douleur » de Camille et cela lui rιussit puisqu’elle change les non en oui, comme Jιsus avait changι l’eau en vin, ou presque.

Un an aprθs, on prend le mκme et on recommence : Madhi, il ιtait un des coups de cœur du jury l’an passι et avait craquι, cιdant au poids de la pression et du stress. Il retente sa chance cette annιe, avec toujours autant de talent. Il suffit de regarder les visages du jury pour s’apercevoir que tout le monde est subjuguι. Sinclair feinte en prenant son temps pour livrer le verdict mais c’est un oui massif. Andrι : « bon dis-moi, tu vas rester cette fois-ci ? ». Manœuvre blague ιgalement : « moi je voudrais faire un rebondissement et dire que je ne sais pas mais c’est ιvidemment oui». Bon Madhi, ne fais pas n’importe quoi, nous on croit en toi !

C’est ainsi que se termine la session marseillaise avec un constat : les candidats sont encore plus jeunes et douιs qu’auparavant. Jordy n’a qu’ΰ se rhabiller, il est remplacι et on y gagne largement au change ! Place maintenant au casting parisien. Manoukian se montre trθs optimiste : « vu la multi culturalitι qui existe ΰ Paris dans la musique, le casting ΰ Paris, c’est toujours la crθme de la crθme ». Et bien ιcoute, on croise les doigts !

Clara, tout juste majeure, a choisi « au port » de Camille pour se dιfendre et se dιmarquer. Elle chante en pesant tous les mots, en vivant ΰ fond les paroles. Sinclair : « je suis tout tourneboulι, cela a dressι des parties de mon corps qui ne l’avaient pas ιtι depuis longtemps ». Grand Dieu, quelle confidence ! Le suspense est vite rompu, elle obtient 4 oui, francs et massifs.

Se prιsente ensuite devant eux, un gigolo dιguisι en policier. Le choix de la chanson ? Une suite d’onomatopιes reproduisant les cris d’animaux. Le pire dans tout ηa ? Il est trθs fier de lui et pensait vraiment avoir toutes ses chances. Mais le verdict est clair, il n’est pas du tout fait pour κtre chanteur et devrait plutτt se reconvertir en successeur des Village People.

Guadeloupe, venue toute droite d’Argentine, a choisi d’interprιter « formi-formidable », proposition dιcalιe, ΰ l’image de son personnage. En moins de deux secondes, elle instaure une ambiance particuliθre, faite de bruitages et de voix raillιe. Elle obtient deux oui et deux non, ce qui l’oblige donc ΰ proposer autre chose. Elle choisit « baby you can drive my car » et s’accompagne ΰ la guitare. (Pub, bien entendu…). C’est reparti, elle ne se laisse pas dιmonter et adopte volontiers l’attitude de la rockeuse invιtιrιe. La magie opθre ΰ nouveau (un partenariat avec Disney serait envisageable ?), elle obtient le pass pour le thιβtre. En voilΰ une autre qui va devoir montrer ce qu’elle vaut et ΰ quel point elle est motivιe.

Un ιpisode Nouvelle Star n’en serait pas un s’il n’avait pas son lot d’inoubliables : ils ont mκme eu droit ΰ un strip tease intιgral ! En voilΰ un qui a entendu qu’il fallait coucher pour rιussir ! Il y a ensuite ceux qui crient ΰ s’en dιcrocher la mβchoire et le gros bonhomme qui rend hommage ΰ Carlos, autant par la voix, que par le physique et le ridicule. Paix ΰ leur βme.

Djamis fait revivre un morceau de Tribal Jam et donne tout ce qu’il a pour faire pencher la balance en sa faveur. Il faut dire qu’en regardant la tκte des membres du jury, cela n’a pas l’air gagnι ! Manœuvre est catιgorique : « il y a trop de dιfauts et je ne peux pas faire avec ». Les autres professionnels abondent dans ce sens. Quel dommage, un reportage entier lui avait ιtι consacrι, avec lui et sa famille, il devait y croire… Mκme si sa performance n’ιtait pas superbe, son ιlimination est touchante car il espιrait aller beaucoup plus loin.

Yasmina, toute tremblante, est une des derniθres ΰ venir tenter sa chance et ΰ titiller l’impartialitι des petits monstres. Avec sa jolie petite voix, sa lιgθretι, elle leur propose « cendrillon » et cela paye ! 4 oui d’un coup ! Pour fκter ηa, elle enchaξne avec « because the night » ΰ la guitare. Elle paraξt envoutιe par ce qu’elle propose, elle nous embarque avec elle dans le refrain. C’est le coup de cœur du jury et la chouchou du public. A seulement 16 ans, il est fort ΰ parier qu’elle fera encore parler d’elle, sur les planches du thιβtre et de la scθne !

Aprθs de longs moments de flottement, les rayons de soleil sont apparus comme le Messie. Grand merci ΰ eux de nous avoir donnι raison de nous κtre attardιs sur la 6 ! La semaine prochaine rιvθlera les autres dιcouvertes de Paris. Le jury se dιplacera ensuite ΰ Rennes oω Dιdι semble avoir quelques difficultιs ΰ faire embarquer son vιlo dans le train… Le thιβtre ouvrira ses portes, la compιtition ne fera alors que commencer !

Emma SALABERRY

0 commentaire(s) sur cet article


Pseudo :

URL :

Commentaire :





    Vous pourriez être intéressé par :

    Retour à La Une de Logo Paperblog

    Ces articles peuvent vous intéresser :

    A propos de l’auteur


    Forchibrator 159 partages Voir son profil
    Voir son blog

    l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte