Magazine Poésie

Au

Par Pantsavarts

On a plongé vers le lit

de la liberté

sur l’ile sauvage nos cheveux emmêlés

pour te revoir encore une fois j’irai mourir

devant l’autre qui lui porte ta main

Si j’ai changé ?

non et pourtant ce n’est que moi qui peine là

l’autre idée de l’amour que tu ne connaitras jamais

je me rappelle de ton soleil maintenant que ses rayons portent seulement la mort

tout est déguisé en toi peut-être par souffrance mais rien n’est plus vrai

On a planché sur toutes les aubes et les chemins qui menaient à la liberté

on a pleuré on a vomi comme cette nuit

et on ne dansera que demain que demain mais non pas dans la nuit

espérant sourire au moins un instant et d’autres choses que d’envie.

ps: si je suis toujours le même ? non. Pour de multiples raisons qui portent autant d’amertume que certains raisins

et donc ce texte que je fais suivre à ces mots et que tu m’adresses maladroitement n’a aucune portée, ah si, aucune autre portée que ce texte si dessus.

Entre nous quand tu écris des choses comme ça tu t’écartes de ce qui fait ta force.

Dis, combien de "mi amor"
à combien de femmes mens-tu encore?
Combien sont-elles celles qui te croient,
faux romantique mais vrai goujat.
Puisque ton amour n’est pas leurs bras,
puisque la seule que tu aimes jamais tu ne l’auras.
Que sont-elles toutes celles qui t’ont cru
celles qui te croient?
Pis-aller et femmes par défaut.

Et tu t’étonnes des coups…

M’ame C.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Et si…

    Et si... L’eau était l’air et inversement Pourrions-nous nager dans l’air ? Plonger dans l’air ? Manquer d’eau? Prendre l’eau ? Boire de l’air ? Inhaler de l’ea... Lire la suite

    Par  Willb77
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • petite selfpromo et autoflagellation (si si si en meme temps)

    la selfpromo:de nouveaux playmobils à voir sur mon site: www.jonathans.bel'autoflagellation: j'ai plus rien à montrer sur ce blog car j'ai pas fait beaucup de... Lire la suite

    Par  Scalpl
    PHOTOS, TALENTS
  • Si je me souviens ?

    Si je me souviens bien il devait être Midi, mais comment savoir, le soleil d'ici à renoncé au zénith. Le village était comme celui d'où mon père venait, un... Lire la suite

    Par  Lephauste
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Si blanche

    Elle nous donne rendez-vous Elle change nos habitudes Elle tombe si doucement Elle fait de nous des enfants Elle nous force à rester au chaud Elle compose un... Lire la suite

    Par  Elisabeth Leroy
    POÉSIE, TALENTS
  • Un tueur si proche...

    J'ai enfin terminé le livre "Un tueur si proche " d'Ann Rule. Oui je dis enfin, car j'ai mis près de 3 mois à lire ce bouquin, non pas qu'il était désintéressan... Lire la suite

    Par  Pititefee
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Et si...

    Demain c’est le dernier jour de l’année… C’est la veille d’un changement… L’année de ses 10 ans. Demain on pourra s’amuser à prendre toute sorte de bonnes... Lire la suite

    Par  Elisabeth Robert
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • [niguedouille] pas si cons . . .

    "Qu'ils sont cons les oiseaux, ...qu'ils sont cons les pauvres petits.Aussi cons que les humains, disent certains,...D'autres affirment qu'ils le sont... Lire la suite

    Par  Tilly
    JOURNAL INTIME, TALENTS

A propos de l’auteur


Pantsavarts 53 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines