Magazine

S'adapter

Publié le 14 mars 2009 par Didier54 @Partages
Dans la série des petits mots qu'on laisse ailleurs (en l'occurrence ce commentaire laissé là), ce petit texte. Ma foi.
Je vois deux adaptations. Celle qui fait que l'on peut dévier de soi. Et celle qui fait que l'on va vers soi. Je ne suis pas sûr qu'elles soient incompatibles. L'une et l'autre navettent. Au bout du compte, ça doit bien faire une vie, ça ;-) L'homme est un animal social. C'est un être de société. L'adaptation, partant de là, est selon moi essentielle. La nier, ne la vouloir pas, c'est l'égoïsme, ou l'individualisme, selon comment on veut le nommer. A bien regarder, avec mon prisme personnel bien sûr, je me dis que nos existences sont peuplées d'adaptations. Ce sont elles qui nous façonnent.
Famille, d'abord. Ecoles, ensuite. Groupes, lorsque l'on pratique une activité sportive ou culturelle. Formation, apprentissages, que l'on poursuive ou non des études. Longtemps ou pas.
On entre dans la vie professionnelle. Petits pas. Stages, contrats. On se fraie un chemin, et ça arbitre dur en soi, entre ce que l'on a envie de faire, d'être, les règles posées, qu'elles soient gravées dans le marbre ou tacites. Les systèmes, mais aussi les gens.
C'est fou, quand on y pense, l'énergie et le temps que l'on consacre pour prendre et comprendre un endroit, un groupe, une profession, des gens.
Je me dis que de nos jours, à l'ère du pressé, du rapide, du zaping, c'est sans doute plus dur encore de s'adapter, d'autant que ça condamne souvent vite et sec, donne-t-on toutes les chances à l'adaptation ?
On épouse tout cela, je ne vois pas d'autres mots. Et on se construit en marchant, parfois, on se déconstruit en courant. J'en ai la conviction : arrive invariablement à un moment donné la question du choix. De son choix. Propre.
Suis-je le roseau qui plie ? Qui rompt ? Passe-je à autre chose ? Reste-je ?
Chacun a sa réponse sur la question, la cherche, parfois la trouve. L'argent, le rationnel, le il faut, le je dois, mais aussi parfois la maladie, et à l'inverse, le bien être, le risque, l'audace.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier54 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte