Magazine Autres sports

La vigile de Corus : Patrick Roy est vraiment quelque chose

Publié le 15 mars 2009 par Sixverges

Autre excellente soirée radio à Corus. Particulièrement la fin…
AVERTISSEMENT : CE TEXTE NE CONCERNE PAS LE FOOTBALL DE LA NFL. MAIS HEUREUSEMENT LES DÉBOIRES DU CH NOUS AMÈNENT PLUSIEURS MOMENTS DE BONNE RADIO AM PENDANT LA SAISON MORTE DE LA NFL.
Évidemment, le moral n’était pas très fort à Corus après la défaite de la Flanelle. Pour ajouter le l’huile sur l’injure, Brodeur en profite en plus pour égaler le record de 551 victoires de Patrick Roy. Devant les partisans de Canadiens et devant Patrick, bien installé dans une loge. Tiens tiens.
J’avoue par contre que je n’ai pas écouté tout le match sur Corus, préférant regarder le match sur CBC. Et j’aime bien les commentaires d’Yvon Pedneault livré dans un anglais sommaire mais tout à fait dans le coup comme troisième homme.
Retour après le match pour écouter Corus en finissant la vaisselle :
Je tombe sur la désopilante pub de Corus qui rappelle que des experts affirment qu’en temps de crise, c’est le temps de profiter de plein d’aubaines et qu’il faut donc continuer à dépenser sinon ça ira pas mieux. Psychotronique.
On revient avec Martin McGuire qui se rend dans le vestiaire en prenant sa voix de salon funéraire afin de recueillir les propos des joueurs en marge de la défaire de Canadien
Après les atermoiements de Dany sur le match et une montée de lait de McGuire en marge d’une question stupide (à son avis) d’un journaliste à Plekanechshk sur le record de Brodeur, on nous sert une touchante entrevue du Breezer, qui est content de son 1000ième match mais en même temps déçu de l’issue du match. Il remercie quand même les partisans de l’avoir TOUJOURS supporté. Aucune méchanceté de la part du Breezer. Juste de la déception. Il nous semble qu’il aurait pu se gâter un peu plus franchement.
Suit le court point de presse de Bob Gainey mais surtout une intervention conjointe de Patrick Roy et de Brodeur. On n’a toujours pas les commentaires de la vedette de la soirée, Martin Brodeur, bien que dans l’absolu on s’en balance pas mal. Rien ne ressemble plus à une entrevue de joueur qui a fait quelque chose de spécial à une autre une entrevue de joueur qui a fait quelque chose de spécial. Finalement on a tout de même les commentaires de Brodeur. Mais on retient surtout Patrick Roy.
Il est d’ailleurs intéressant de constater que Roy est de plus en plus présent sur les ondes de Corus Hockey. Sa présence se fait par le biais de plusieurs voix et de plusieurs façons différentes. Mais en résumé, on parle beaucoup de lui. On le trouve vraiment très extraordinaire. En sourdine, on trouve qu’il devrait venir prendre les commandes du CH.
Entendre Martin Lemay répéter 3 fois pendant son shift de 14 heures, habituel pour le samedi, que Roy est parti de Rimouski hier soir pour finalement être à Montréal ce matin est presque émouvant. Mais Martin Lemay, dans son zèle juvénile mais visiblement dénudé de malice, pousse la promo un peu trop loin. Considérant qu’il est fort probable que Roy ait pris l’avion pour venir à Montréal (là aussi dans l’absolu on s’en contre-tape le pompon, Lemay peut quand même arrêter de lui lécher les bottes . Il serait étonnant qu’il se soit tapé Rimouski-Québec-Montréal en voiture. À moins d’être escorté par la SQ. Ce qui est aussi possible dans le fond.
Depuis quelques jours, ce genre de « manœuvres » se multiplie sur les ondes de Corus. C’est encore relativement subtil mais on sent que la campagne de promotion de Roy à Montréal est là pour durer. Ça va être le trend du printemps si les choses ne s’améliorent pas pour le CH.
Pour l’instant, Roy : « doit se concentrer sur les séries minatoires des Remparts qui débutent » mais une conjoncture bien orchestrée pourrait précipiter les choses.
Imaginons que les Remparts se rendent loin en série, voir même en finale pour la coupe Memorial. Imaginons que parallèlement à cela le Canadien finit 7ième et se fait planter par les Devils en première ronde. On peut aisément s’imaginer le maugrément collectif qu’il nous sera permis d’entendre sur les ondes. Tout le monde réclamera le départ de Bob et l’arrivée de Roy à titre de coach ET de directeur-général. Jean-Charles en sera le premier dépositaire, encore plus tonitruant qu’à l’habitude. Vraiment, ça promet.
On a tous les éléments pour un été assez explosif d’autant plus que l’arrivée de Roy va raviver la rivalité Québec-Montréal. On pourra compter sur Réjean pour nous pondre plusieurs textes démagogiques sur la nation québécoise bafouée par Bob et Pierrre Boiviiinne. On va avoir droit à de la rédio épique à Corus Hockey.
On ne verra pas l’été passer et les camps de la NFL vont commencer.
Pouf!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines