Magazine

La vie privée sur internet... une question d'identité numérique ou de curiosités?

Publié le 15 mars 2009 par Yann Kervarec
J'ai découvert via le billet d'Eric intitulé Identité numérique : un problème de vieux cons un lien vers l'article : la vie privée, un problème de vieux cons ? qui m'a fait me demander si au final, nous ne devrions pas tous être nu sur le réseau une fois pour toute, histoire de faire comme les 68tards : une révolution sexuelle, mais celle-ci bien numérique, à l'image du Club des naturistes numériques sur Facebook... au niveau des groupes justement, sur Facebook on y trouve vraiment des choses assez étonnantes et liées à la sexualité ou lorsqu'on consulte la liste des membres, bizarrement ce ne sont pas des noms prénoms mais plutôt des pseudos pour ne pas trop que la personne inscrite ne se fasse "capter"... ce qui induit une autre notion à mon sens, celle du nombre de comptes Facebook que peut avoir une même personne! A l'image des groupes Facebook, sur MySpace, l'utilisateur n'a pas réellement la possibilité des groupes "tendancieux" de ce type, la communauté me semble un peu mieux gérée à ce niveau que sur la star des réseaux sociaux du moment.
Mais revenons à l'article de l'identité numérique, il m'est encore arrivé la semaine dernière, au détour d'une discussion avec des amis d'être assez surpris d'entendre que je savais que la femme d'un tel faisait cela... bah oui, si je suis ami avec toi sur Facebook, ma curiosité naturelle me pousse à regarder le profil de ta femme, sans être son ami... mon réflexe très numérique ne semble pas encore bien installé dans les moeurs des utilisateurs "lambda" ce qui me semble assez étonnant. D'un autre côté, j'ai pas mal de connaissances qui sont mes "amis" sur Facebook, qui ne savent même pas que j'ai un blog sur ma fille (mais je ne suis pas là pour leur redire tout le temps....) alors que celui-ci est visible sur mon profil... là encore, j'ai l'impression d'être un fou furieux de la curiosité par rapport à mes amis.
Prenons un autre exemple, jeudi Eric était en rade de portable (quelque part, au vue de son utilisation de l'outil, je ne comprends pas trop ;) ) j'ai donc transmis via Twitter mon tél portable à une connaissance commune (je ne citerai pas le prénom pour des raisons de confidentialité ;) ) que nous allions chercher, mais sans faire un direct message sur Twitter... en sachant que j'ai effacé ce twitt après le rendez-vous : résultats, j'ai beau avoir 500 suiveurs sur Twitter, aucun ne m'a appelé sur ce tel... comme quoi, les infos que nous livrons, si nous savons gérer leur historiques, peuvent passer inaperçu... c'est juste une question de temps

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yann Kervarec 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte