Magazine Société

Alain Bashung est mort

Publié le 15 mars 2009 par Lebuzzquotidien

Après avoir triomphé il y a quelques jours aux Victoires de la musique, le chanteur Alain Bashung est mort d'un cancer hier après-midi à l'hôpital Saint-Joseph à Paris. On avait pu le voir très affaibli lors de la soirée des récompenses présageant d'un état de santé en petite forme. Plus récemment, il avait reporté (annulé) plusieurs concerts.
Hommages des personnalités politiques

Nicolas Sarkozy: "C'est un prince qui ce soir nous a quittés, un immense poète, un chanteur engagé", a notamment dit Nicolas Sarkozy dans un communiqué en ajoutant que Alain Bashung était un "homme de scène et de studio, Alain Bashung avait créé un univers musical à l'esthétique sombre et élégante". "Il écrivait des élégies baroques, les habitait, puissantes, mélancoliques, violentes parfois. On pouvait être dérangé, mais on était toujours charmé. "Alain Bashung était généreux avec son public, se montrait délicat, presque timide, protégé par ses lunettes noires, son chapeau et son harmonica". "Il avait dominé les dernières Victoires de la Musique de la tête et du coeur, a-t-il rappelé, et sans le savoir les Français, ce soir là, lui avaient dit au revoir". "Nous prenons congé d'un immense artiste, qui marquera l'histoire de la musique. Nous saluons un homme que chacun aimait".
François Fillon : "Le public se souviendra de lui comme le gentleman rocker de la chanson française". "Cette disparition qui intervient quelques jours seulement après une cérémonie historique des Victoires de la Musique qui l'a vu être récompensé de 3 trophées, n'en est que plus émouvante". "Celui qui restera dans la mémoire et l'oreille des Français comme étant l'auteur de Vertiges de l'amour, Osez Joséphine, a connu un immense succès populaire sans jamais se départir d'une recherche d'esthétique et d'exploration d'un univers qui lui était très personnel"
La ministre de la Culture et de la communication, Christine Albanel : C'était un "immense artiste, il laisse à la chanson française une oeuvre forte, sensible, souvent mélancolique, qui résonnera longtemps dans nos coeurs et nos mémoires", commente la ministre dans un communiqué en faisant part de sa "vive émotion".
"Depuis de longs mois, il se battait avec panache contre la maladie; continuant à se produire sur scène comme lors des dernières Victoires de la musique où le public lui avait rendu un hommage bouleversant". "Durant sa carrière, Alain Bashung a su constamment explorer de nouveaux univers musicaux avec des compositions et des textes aussi divers que subtils"
La présidente de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal: "Avec le décès d'Alain Bashung, la France perd un de ses plus grands chanteurs". "Musicien de grand talent, poète à la voix demeurée d'une grande pureté, même après les ravages de la maladie, il avait également une formidable présence sur scène". "Sa dernière tournée, finalement une tournée d'adieux et de refus de céder à la souffrance, a donné une immense émotion à tous ceux qui ont eu la chance de le voir en concert. Ce fut mon cas à La Rochelle en Poitou-Charentes, sur la scène des Francofolies, l'été dernier". "Alain Bashung nous manquera mais il restera parmi nous grâce à ses magnifiques chansons", conclut-elle.

Frédéric Lefèbvre le porte-parole de l'UMP : "La mort d'Alain Bashung sonne comme un coup de tonnerre. C'est un grand monsieur qui nous quitte". "Il croisa avec bonheur la route de Serge Gainsbourg. Qu'il serre sur son coeur le magnifique hommage que lui a rendu toute la profession et le public aux Victoires de la musique". "De nombreux Français se souviennent de l'un de ses plus beaux succès, vertige de l'amour, qui résonne aujourd'hui comme le vertige de la mort ; j'ai crevé l'oreiller, j'ai dû rêver trop fort, ça m'prend les jours fériés".
Voilà un petit tour d'horizon des réactions politiques. La France vient de perdre un grand Monsieur de la chanson française.




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • 4 minutes 02 pour Alain Bashung

    Nous avons rarement la conscience de ce que nous sommes, c'est ce qui me vient à l'esprit en pensant à Alain Bashung. J'ai vu Bashung une fois en concert à Albi... Lire la suite

    Par  Oldchaps
    SOCIÉTÉ
  • Réveil de ce matin avec - Alain Bashung - Résidents de la République

    Chaque année, dans une soirée soporifique bien cadrée dédiée qui sait aux comédiens chers à l'Académie Française, aux acteurs chers au cinéma français, aux... Lire la suite

    Par  Forrestgump54
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Alain Bashung : Joséphine est orpheline

    Alain Bashung Joséphine orpheline

    Vertige de la mort. Bashung est mort. Ma tête, depuis samedi soir, est embrumée des musiques et des mots d'Alain Bashung. Alain Bashung, un artiste que je ne... Lire la suite

    Par  Moonbloggeur
    SOCIÉTÉ
  • Requiem pour Alain Bashung

    Requiem pour Alain Bashung

    Samedi soir, c’était fête à Montmorency – la bougie du premier anniversaire de la victoire de la liste «Montmorency ensemble» le 16 mars 2008. Tout s’est bien... Lire la suite

    Par  Kamizole
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Hommage à Alain Bashung

    Hommage Alain Bashung

    La vie politique n'est pas tout. Construire, réfléchir c'est bien. Mais le plaisir ne doit pas être loin. Certains disent même que la beauté est l'ultime règle... Lire la suite

    Par  Cajj
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • Alain Bashung #2:"Bleu pétrole".

    Sombres ampleurs surrannées de musiques rauques et baroques, un adieu murmurré d'une plainte amicale à ceux qui restent. Un des plus beaux rock... Lire la suite

    Par  Chang
    CULTURE, SOCIÉTÉ
  • Alain Bashung - Avignon (20/11/08)

    Soirée empreinte de grâce et d'émotion hier à la salle des Fêtes de Montfavet. Emotion, pour les raisons que tout le monde sait et qu'il n'est besoin de... Lire la suite

    Par  Oreilles
    CULTURE, MUSIQUE

A propos de l’auteur


Lebuzzquotidien 271 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine