Magazine Bien-être

Méditation sur le terrain

Publié le 15 mars 2009 par Chikung
Méditation sur le terrainLe printemps arrivant (enfin, surtout en Provence car je sais qu’au Canada il y a encore beaucoup de neige, 4 mètres à Québec à ce que me disait il y a peu un fonctionnaire que j’ai appelé pour avoir des renseignements), je vous suggère de sortir samedi ou dimanche prochain (ou avant même!). Allez dans un parc si vous vivez en ville, dans la forêt, sur une route de campagne, près de l’eau, près de la mer et des vagues (ions négatifs!!). Qu’il fasse soleil, qu’il pleuve ou qu’il vente.
 
Sortez votre arsenal sensuel et ouvrez grand vos narines, vos oreilles, vos yeux. Touchez les fleurs, les feuilles, l’eau, la terre. Soyez très présent à ce que vous faites. Sentez en profondeur le contact avec ce que vous voyez, entendez, humez ou touchez.
 
Si vous avez l’occasion de rencontrer des animaux (chevaux, chiens, chats ou autres), établissez un contact avec eux. Allez-y doucement et sentez la connexion. Sentez le rapport entre l’animal et vous. Faites-le dans un esprit ludique et détendu, calmement. En respectant l’animal. Je l’ai fait récemment avec des chevaux et je peux vous dire que j’avais du poil de cheval sur moi en rentrant : un des chevaux n’avait rien trouvé de mieux à faire une fois le contact et la confiance établis entre lui et moi, que de me prendre pour un frottoir de tête!! Il s’amusait et avait totalement confiance!
 
Sentez aussi l’odeur de la terre, des feuilles. S’il y a de la neige là où vous êtes, humez le printemps dans l’air et dans la fraîcheur. Peut-être dans le soleil aussi.
 
Marchez et regardez avec attention et intérêt ce qui se trouve autour de vous.
 
Arrêtez-vous aussi un peu. Asseyez-vous sur la terre. Et respirez le chi frais qui se trouve autour de vous près des arbres et dans les rayons de soleil. S’il n’y a pas de soleil, il y a quand même du chi avec les arbres, une cascade, une fontaine, les vagues, une rivière, etc. Respirez calmement comme si vous sentiez que vous respirez par tous les pores de la peau, lentement, globalement et en profondeur. Inspirez, expirez ainsi pendant quelques instants. Si vous avez une douleur quelque part dans votre corps, vous pouvez amener le chi frais à cet endroit en particulier. Concentrez-vous sur la respiration, fixez toute votre attention sur elle. Vous sortirez ainsi de votre tête et entrerez en contact avec la Terre.
 
Vous serez chargé de chi et propre!
.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chikung 744 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte