Magazine

Changement de décor

Publié le 14 mars 2009 par Stéphan

J’ai trainé avec des salopes, des drogués, des alcoolos, des obsédés, des pédés, des pervers, des paumés, des moins que rien.

Lassé, j’avais perdu l’envie de créer, je ne voulais plus  inventer. Tout autour de moi avait brûlé et je n’avais plus rien. Un ennuyeux désert. Même mon ordinateur s’était évaporé : fichiers, mémoire, tout avait disparu.

Ça m’a profondément secoué. Alors j’ai regardé un instant tomber la neige puis j’ai plongé dans la mer, j’ai erré sur terre, dans les villes, dans les champs, dans la jungle. J’ai rencontré de nouveaux amis certains m’aimaient, d’autres non. Un jour, j’ai surpris l’un d’eux (son nom m’échappe mais il était beau) qui se masturbait. Ses compagnons l’avaient rejeté car c’était un masturbateur chronique. On a sympatisé. Gentiment, il m’a indiqué un bar où les gens se bourraient la gueule avec d’étranges animaux aux pattes velues.

Là, j’étais bien et un type vraiment sympa m’a parlé d’une secte de pêcheurs de rêves. Mais, la rumeur a circulé : le grand gourou avait tout abandonné pour rejoindre un businessman japonais neveu de la nièce de l’Empereur. J’ai décidé qu’il n’était plus mon ami, nous nous sommes brouillés. Je suis reparti, j’ai poursuivi de-ci, de-là et elle est enfin arrivée.

D’aucuns pensaient qu’elle était schizophrène simplement car elle marchait avec une laisse en promenant un chien invisible mais affectueux. Adorable, elle m’a donné la laisse afin que je puisse poursuivre.

Alors, enfin apaisé, j’ai senti que je devais rentrer et je me suis précipité vers le manège enchanté qui tournait, tournait, tournait. J’ai enfourché le cheval et je me suis endormi. J’ai commencé à rêver, à toi, lecteur, à toi lectrice. Autour de nous des chameaux nous demandaient du feu, un berger cherchait son lance-pierres, les couleurs saturaient, le monde enfin nous engloutissait quand soudain Il apparut et me dit : ceci est ton nouvel espace, défonce toi, amuse toi, tu es libre.

Post Scriptum : je remercie l’ami qui m’a prêté 2 de ses photos et surtout qui m’a aidé à ce déménagement et a réalisé le décor (qui va encore évoluer).
J’en profite d’ailleurs pour vous encourager à aller visiter son photoglog, à vous y abonner et bien sûr à y retourner régulièrement.

Son site : www.vincentpluta.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphan 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog