Magazine Humeur

Guantanamo: abandon de la qualification d’ « ennemi combattant » par K. Comiskey

Publié le 16 mars 2009 par Combatsdh

L’administration Obama a annoncé vendredi 13 mars que la qualification d’ « ennemi combattant » serait abandonnée pour justifier la détention des suspects terroristes à la prison de Guantanamo. La décision n’a cependant pas été accompagnée d’une révision du droit que le gouvernement américain s’accorde pour détenir les individus soupçonnés d’avoir soutenu ou participé à des actes terroristes. La prison de Guantanamo, où se trouvent toujours 240 détenus, a été ouverte après le 11 septembre pour la détention des personnes qualifiées d’ « ennemis illégaux » - une qualification qui a permis de les soustraire à la protection des Conventions de Genève. guantanamobay_450x300.1237152177.jpg

Department of Justice SealDepartment of JusticeActualité Droits-libertés du 15 mars 2009 par Kelly Comiskey

logo_credof.1226680711.jpg

Cette désignation a été mise en place par l’administration Bush pour justifier la détention illimitée et sans inculpation de suspects terroristes.Le ministère de la Justice a soumis devant la Cour fédérale du District de Columbia de nouvelles normes justifiant la détention des prisonniers à la base militaire, précisant que seuls seront détenus « ceux qui ont apporté un soutien important à Al-Qaïda ou aux talibans ». Autrement dit, le gouvernement « n’a pas l’autorité de détenir ces personnes au titre d’un soutien mineur ou non avéré à Al-Qaïda et aux talibans ». L’administration a également affirmé que la détention des suspects de terrorisme « se basera sur les lois internationales », et non pas sur les pouvoirs extraordinaires accordés au président en temps de guerre. Le mémoire a été déposé en dans le cadre d’un contentieux en « habeas corpus » engagé par de nombreux détenus de Guantanamo qui contestent leur détention après la décision de la Cour suprême du 12 juin 2008 Boumediene v. Bush (en PDF).

Ce changement est donc une rupture symbolique avec la politique de l’administration Bush qui a été annoncé dans une réponse à un juge fédéral.
Department of Justice SealDepartment of Justice



FOR IMMEDIATE RELEASE
Friday, March 13, 2009
WWW.USDOJ.GOV

AG
(202) 514-2007
TDD (202) 514-1888

Department of Justice Withdraws “Enemy Combatant” Definition for Guantanamo Detainees

In a filing today with the federal District Court for the District of Columbia, the Department of Justice submitted a new standard for the government’s authority to hold detainees at the Guantanamo Bay Detention Facility. The definition does not rely on the President’s authority as Commander-in-Chief independent of Congress’s specific authorization. It draws on the international laws of war to inform the statutory authority conferred by Congress. It provides that individuals who supported al Qaeda or the Taliban are detainable only if the support was substantial. And it does not employ the phrase “enemy combatant.”

The Department also submitted a declaration by Attorney General Eric Holder stating that, under executive orders issued by President Obama, the government is undertaking an interagency review of detention policy for individuals captured in armed conflicts or counterterrorism operations as well as a review of the status of each detainee held at Guantanamo. The outcome of those reviews may lead to further refinements of the government’s position as it develops a comprehensive policy.

“As we work towards developing a new policy to govern detainees, it is essential that we operate in a manner that strengthens our national security, is consistent with our values, and is governed by law,” said Attorney General Holder. “The change we’ve made today meets each of those standards and will make our nation stronger.”

In its filing today, the government bases its authority to hold detainees at Guantanamo on the Authorization for the Use of Military Force, which Congress passed in September 2001, and which authorized the use of force against nations, organizations, or persons the president determines planned, authorized, committed, or aided the September 11 attacks, or harbored such organizations or persons. The government’s new standard relies on the international laws of war to inform the scope of the president’s authority under this statute, and makes clear that the government does not claim authority to hold persons based on insignificant or insubstantial support of al Qaeda or the Taliban.

The brief was filed in habeas litigation brought by numerous detainees at Guantanamo who are challenging their detention under the Supreme Court’s decision last summer in Boumediene v. Bush. A copy of the brief is attached.

  • Déclaration du ministre de la Justice :

http://www.usdoj.gov/opa/pr/2009/March/09-ag-232.html

  • Réponse déposée au juge fédéral comportant de nouvelles normes pour la détention de suspects terroristes :

en PDF


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Combatsdh 295 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte