Magazine France

Triste week end

Publié le 15 mars 2009 par Rebus

 On nous rabache sans cesse la fragilité de la créativité culturelle et musicale en Frane (avant d'embrayer sur des usines à gaz liberticides).

La disparition d'un chanteur de la stature de Bashung est un sale coup porté à cette même créativité.

Bashung, dandy rock et destroy aux textes poétiques même s'il n'était pas son parolier attitré - Bergmann et Fauque pour les 2 plus marquants, ainisi que le sombrissime "Play Blessures issu d'une collaboration avec Gainsbourg, autre poète destroy.

Entendre un fan avoué de Sardou, Macias et autres Barbelivien rendre hommage à Alain Bashung, est surréaliste,mais ce sont des choses qui se font (il y a des années, l'hommage de Toubon à Kurt Cobain fut aussi un grand moment), quant à Albanel, on frissone en l'imaginant fredonner Madame Rêve.

Adieu, Alain et même si les volutes t'ont inspirées, elles t'ont jouées un sale tour


Je voulais mettre le duo Bashung/Noir Désir interprétant "Volontaire" mais Pasperdus m'a devancé utilisant un "Volontaire" issu d'une des dernières apparitions de Bashung, alors pour ne pas être redondant , une autre de mes préférées, "Sommes nous ?" (ceci dit, vu la qualité de l'oeuvre, le choix est dur)




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rebus 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog