Magazine France

AIG : Association Internationale de Gangsters…

Publié le 16 mars 2009 par Marc Vasseur
AIG : Association Internationale de Gangsters…Au moins, la crise permet de confirmer quelques vérités, certains se sentent bien au-dessus et il est hors de question que les choses changent.

Prenons par exemple, cet établissement américain d’assurance qui a été sauvé de la faillite par les deniers du contribuable et bien que croyez-vous qu’il s’est passé au moment de la question centrale de l’obtention de bonus pour ces principaux incompétents… Trois fois rien.

Résumons rapidement le tableau… AIG a perçu près de 170 milliars de dollars d’aides publiques, les résultats 2008 accusent un déficit de 100 milliards… Et bien, pour ces magnifiques succès, l’enveloppe des bonus sera de 450 millions… Elle n’est pas belle la vie ?

Un bonheur n’arrivant jamais seul, on apprend que la Société Générale s’est vue remettre un petit chèque de 5 Milliards pour sans doute l’exposition de cette banque français dans des actifs plus ou moins pourris… On voit tout de suite que l’argent du client peut dormir tranquille et on a la certitude de l'argent du contribuable bien employé… et ça relativise d’autant l’affichage des résultats de la SG pour l’année 2008 et 2009…

Qu’on se rassure, elle n’est pas la seule de nos prestigieux établissements à s’être ainsi exposée.

Bien entendu, Barack Obama n’est pas content mais au final, le G20 a encore accouché d’une souris mais manifestement les dirigeants de ces institutions n’en ont cure et compte bien faire perdurer un système qui les a bien nourris…

En anglais, je crois que l’expression consacrée pour ces dirigeants de haut vol est « Fat Cats ».

Certains atterrissent en prison pour moins que ça, MAM pourra vous le confirmer avec Julien Coupat. Enfin, je ne doute pas que certains trouveront la chose normale.
Oups : j'allais oublier de vous inviter à consulter la liste de nos champions français en matière de paradis fiscaux... j'ose espérer que la liste arrivera jusqu'à l'Elysée... bon en même temps, y a du taff pour moraliser nos grands capitaines d'industrie enfin avec Laurence Parisot, il y a fort à parier que c'est déjà fait.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Vasseur 262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte