Magazine Santé

À la poursuite de la vie

Publié le 16 mars 2009 par Gisèle Frenette

Je suis en train de lire un livre très intéressant qui s'intitule: À la poursuite de la vie. Il est écrit par le neurochirurgien américain Sanjay Gupta qui est aussi chroniqueur "médecine" au magazine Time et à la chaîne d'information CNN. Il aborde le sujet du vieillissement, ou plutôt de comment "vivre de plus en plus vieux en restant de plus en plus jeune". Il y traite de sujets connus comme l'alimentation, la prise de suppléments, la gestion du stresss et l'exercice physique. L'ouvrage est étoffé d'informations récentes sur les dernières recherches et d'exemples très intéressants. Écrit de façon simple à la portée de tout le monde, je vous en recommande fortement la lecture (Éditions Gutenberg Sciences 2007).
Voici quelques extraits de cet excellent livre qui ont attiré mon attention dès les premiers chapitres:

  • "Une étude nationale sur la santé et la nutrition a mis en évidence que le pourcentage d'adultes en surpoids ou obèses était passé, aux États-Unis, de 55,9% pour la période 1988-1994 à 65,2% pour celle de 1999 à 2002... Que près des deux tiers des Américains sont en surpoids ou obèses." On peut bien s'imaginer que les kilos de surplus passent facilement la frontière entre les États-Unis et le Canada, augmentant non seulement le chiffre de la balance, mais aussi les risques de maladies cardiaques, de diabète et de bien d'autres maladies.

  • "...il suffit d'absorber chaque jour 10 calories de plus que nécéssaire pour grossir, en un an, de 500 grammes. La quarantaine atteinte, vous pèserez ainsi 10 kg de plus qu'à votre sortie de l'université." D'après certains chercheurs, 100 calories de moins par jour "permettraient d'éviter de basculer vers l'obésité". Ça porte à réfléchir!

  • Bien que nous mangeons de plus en plus, il nous manque encore des éléments nutritifs essentiels au maintien de la bonne santé. D'après un rapport publié en 2004: " La moitié des Américains n'absorbe que des doses insuffisantes de fibres alimentaires, de vitamines A et C, voir de calcium. Les deux tiers d'entre eux manque de magnésium. Sur dix individus, neuf montrent des carences en vitamine E ou en potassium."

Il ne faut pas se leurrer. Ces données s'appliquent aussi à nous Canadiens tout aussi bien qu'aux Français. On mange trop et la qualité de notre alimentation de style rapide fait défaut. Alors comment s'attendre à vivre vieux et en santé dans de telles conditions! À nous d'y voir!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gisèle Frenette 3928 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines