Magazine Société

Quand l'Orne ressemble à la Seine Saint Denis ou aux Mureaux

Publié le 16 mars 2009 par Jeunenormandie

Quand l'Orne ressemble à la Seine Saint Denis ou aux MureauxVéhicules calcinés, deux départs de feu, une dizaine de cocktails molotov découverts… Le week-end a été tendu dans ce quartier populaire. Récit.

Samedi. 16 h. Quartier de Perseigne. Deux départs de feu sont constatés : un dans un matelas et un autre dans un conteneur. Deux des trois auteurs ¯ des enfants de moins de 13 ans ¯ sont interpellés et entendus par la police.

Fin d’après-midi. Les policiers découvrent une dizaine de cocktails molotov.

21 h 30. La cité est maintenant calme. Quelques jeunes traînent dehors. Certains habitants troussent les rideaux et regardent à travers les fenêtres des tours. Une heure auparavant, vers 20 h 30, la tension était au plus haut. Les premières voitures sont incendiées. Rue Abbé-Letacq, cinq sont en feu simultanément. Trois autres rue Anatole-France. Puis rues Pascal, Théophile-Gautier et Pierre-Mauger.

21 h 40. Alors qu’il devait assister au concert de Thomas Fersen, le préfet, Michel Lafon, est appelé d’urgence. Il est sur place. Tout comme le maire, Joaquim Pueyo.

22 h. Des étincelles crépitent de nouveau dans deux véhicules.

23 h 30. Bilan de la soirée : 12 voitures brûlées, dont une nacelle. Treize pompiers seront intervenus cinq fois. Les rondes de surveillance se multiplient. Le…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeunenormandie 440 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine