Magazine France

Amusons-nous avec les mauvaises nouvelles économiques !

Publié le 17 mars 2009 par Nicolas J
Amusons-nous avec les mauvaises nouvelles économiques !« Le patrimoine net des ménages français, qui détiennent plus des trois quarts du patrimoine national, devrait baisser en 2008 pour la première fois depuis 30 ans en raison du recul de la Bourse et du retournement du marché immobilier ». Nous allons pouvoir rebondir sur cette mauvaise nouvelle pour nous foutre de la gueule de tous les zozos qui ont défendu la politique fiscale du gouvernement et de Nicolas Sarkozy.
Je préviens mes trolls qu’il ne s’agit pas de se réjouir de cette nouvelle mais de s’en amuser. Je dis ça car la dernière fois où j’étais rebondi sur une mauvaise nouvelle économique, un troll m’avait dit, en gros : « On dirait presque que ça vous réjouit ! » Pas du tout. Ca m’amuse par contre. Imaginez par exemple que je sois au bistro avec un illustre blogueur. Comme il ferme de bonne heure, nous décidons de changer de bistro. Si mon camarade marche dans une merde de chien sur le trottoir, ça m’amusera beaucoup mais ça ne me réjouira pas, sachant qu’il me reste une heure à passer avec lui !
Ainsi, cette mauvaise nouvelle tombe à peu près au même moment où des illustres élus de la majorité (Pierre Méhaignerie n’est plus un lapin de six semaines) commencent à se demander : « Bon, les gars, j’m’d’mande si la politique que nous menons est vraiment la bonne et si nous ne devrions pas revenir en arrière sur le bouclier fiscal. ».
Ah ! Ca fait jusque quelques années qu’on le dit dans nos blogs gauchistes ! Avec cette politique délirante, même les riches s’appauvrissent ! Ben ouais, le « patrimoine net des ménages des Français », celui qui baisse, n’est pas spécialement celui des pauvres…
C’est quoi le patrimoine net ? Ce n’est pas un immeuble ravalé mais la différence entre les biens possédés par l’ensemble Français et leurs dettes. La bonne nouvelle dans cette dépêche AFP, c’est que « les ménages détenaient un patrimoine net de l'ordre de 9.500 milliards ». Ca fait quand même du pognon. Si vous avez du mal avec les gros chiffres, je vais vous aider : ça fait 10 millions de millions d’euros. Si on considère qu’il y a 60 millions de Français, ça fait 150 000 euros chacun. Les vieux, écoutez moi : ça fait 100 millions d’euros d’anciens francs chacun.
Rappelez-vous il y a un peu plus de deux ans, la campagne électorale montait en puissance. Les candidats se battaient sur le coût de leurs programmes réciproques pendant que d’autres nous disaient « il faut réduire la dette ». On ne parlait pas encode de crise économique. L’argument, à l’époque, était qu’on allait laisser 10000 euros de dettes à chacun de nos enfants. C’est le tristement célèbre rapport Pébereau qui disait ça. Cet argument m’énervait ! La dette est à mettre en regard du patrimoine.
Je ne sais pas quelle est la dette de l’état, probablement aux alentours de 1500 milliards. Néanmoins l’état a du patrimoine, au moins pour 500 milliards. Sa dette nette est donc de l’ordre de 1000 milliards.
Je résume :-le patrimoine net privé est de 9500 milliards,-la dette nette publique est de l’ordre de 1000 milliards.

Ce qui nous fait un solde global d’environ 8500 milliards de patrimoine. Ca fait des pépettes, bordel. Les andouilles qui prétendaient qu’on allait laisser des dettes à nos enfants sont des peine à jouir nuls en calcul mental.
Ainsi, le rapport Pébereau n’hésitait pas à diviser la dette par le nombre de Français. Par contre, il ne serait venu à personne (sauf moi ce matin !) de diviser le patrimoine net des Français par le nombre de Français.
Cherchez l’erreur ! Pour peu que la dette serve à l’enrichissement de certains…Il a peut-être raison, M’sieur Méhaignerie quand il dit qu’il faut revoir la fiscalité et aller chercher le pognon où il est…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas J 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte