Magazine Journal intime

Je touche le fond

Par Sandrinebipo

Je touche le fond

Désolée pour cette absence… Je n'avais pas grand chose à dire la semaine dernière, et puis j'étais épuisée. Ensuite, j'ai gardé Zélie et ce week end, j'ai travaillé. Samedi, ma soeur m'a ramené à l'improviste Zélie à 9h00, je l'ai eue jusqu'à 13h, puis je me suis dépêchée de manger et à 13h30, je suis partie à la boutique. Je suis rentrée à 2h00 du matin. Dimanche, je me suis réveillée à 12h30, à 13h30, je suis repartie à la boutique et je suis rentrée à 23h00.

Hier, je n'ai pas arrêté de la journée : j'ai fait les poussières, balayé, repassé 2 grands paniers de linge, fait des muffins… Donc je n'ai pas eu le temps de venir ici.

A la boutique, c'est bien parce qu'il y a une vendeuse et le copain de ma soeur m'a demandé de m'en charger, c'est moi qui lui apprends à faire les choses, qui surveille si elle ne se trompe pas dans les prix… Ca me plaît parce que ça me prouve qu'il a confiance en moi. C'est gentil.

Je suis épuisée et je vois tout en noir. Je n'aurai jamais le temps de terminer le programme. Je ne serai jamais prête pour le bac. Je vais le rater, je suis nule ! Je ne supporterai pas un échec.

Cette nuit, j'ai fait un cauchemar : une femme morte. Je crois qu'il faut vraiment que j'arrête de regarder “planète justice”, les affaires de crimes me font vraiment peur.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sandrinebipo 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte