Magazine Finances

Bouclier fiscal, égalité sociale ?

Publié le 17 mars 2009 par Ps76

Ca tangue à Droite avec la fameuse “bonne mauvaise idée”… Celle de revenir sur le bouclier fiscal, mesure phare de la politique fiscale du président-militant UMP, que des fâcheux (De Villepin, Larcher… en tête) auraient l’outrecuidance de commencer à critiquer. En période de crise grave pour les français, on ne va quand même pas s’en prendre aux riches…

riche-05
Interviewé sur les antennes d’Europe 1, Woerth, Ministre UMP du Budget l’a aboyé avec son ton si particulier – qui rappelle bien celui du Président-militant UMP -  pas touche à mon bouclier fiscal ! « On ne va pas changer le taux d’imposition tous les quatre  matins » s’est-il écrié en réponse aux députés de sa majorité qui s’agitent pour une refonte du bouclier fiscal.

La situation à l’UMP est en effet particulièrement tendue, ce qui explique l’état du ministre qui répondait à la fronde de certains parlementaires UMP, somme toute en train de devenir “lucides” et qui réclament une révision de la loi TEPA.

Et parmi ces agitateurs et ces frondeurs, des figures de l’UMP comme Larcher (président du Sénat), Méhaignerie (président de la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée) ou encore De Villepin (ancien Premier Ministre), de vilains extrémistes qui proposent de ramener le bouclier fiscal à 60%.. un début quoi !

La mesure aurait de bon sens, en ces temps de crise. Il semblerait normal de faire contribuer ceux de nos compatriotes qui ne sont pas touchés par celle ci. Mais du côté de l’UMP, l’idéologie et les désirs du chef sont prioritaires.

Et Woerth s’y est “coll锑 (Lefebvre devait être en panne d’annerie du jour…) pour distiller à nouveau, comme il le fait chaque fois, un mépris de plus en plus notoire. Les parlementaires UMP qui donnent de la voix pour que Sarkozy revienne sur le bouclier fiscal se sont vus largement tancé par le « très droit dans se bottes » Woerth répondant sans rire : « bien sûr on maintien le bouclier fiscal ».

Les voix dissonantes à l’UMP devront donc se taire, suivre la ligne officielle du parti et faire promotion - on se retient pour ne pas rire – d’« une mesure de justice fiscale ».

Les 14 000 heureux bénéficiaires du bouclier fiscal (source Les Echos) qui se sont vus remboursés en moyenne 33 000 euros d’impôts pourront témoigner de la « justice » de cette mesure. Quant aux Rmistes et futurs licenciés de groupe bénéficiaires tels que Total que le Premier Ministre soutient, l’UMP leur offrira des mouchoirs…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ps76 782 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog